Accueil
La saga du CHOUCAS

Le vol de pente avec des planeurs radiocommandés a commencé à se développer en France vers la fin des années 1960. Parmi les modèles spécifiquement dessinés pour cette discipline le Choucas est sans conteste le plus connu. Décliné en diverses versions durant toutes les années 1970 par Robert BARDOU, son concepteur, il reste le planeur emblématique du vol de pente de cette décennie. Le regain d'intérêt pour les aéromodèles "antiques" et "vintage" que l'on constate chez les planeuristes de cette génération justifiait une petite recherche sur ce planeur mythique.
Le Choucas de première génération (1968) présentés par. Robert BARDOU (à gauche) et Jean FOURCADE
[Couverture de la revue Radio-Modélisme n° 27 mars 1969]

La naissance du Chouca

Bien que le premier Chouca ait été présenté en août 1968 [MRA n° 351, voir ci-dessous], c'est dans la revue Modèle Magazine de novembre 1969 [n° 223] que l'on apprend comment est né le Chouca. En introduction d'un article intitulé "Cobra 7 R/C", Christian CHAUZIT, son auteur, écrit :
"Lorsque naquit le Cobra 1, au mois de mai 1968, R. BARDOU regarda le modèle, hochant la tête, me dit : "Crois-tu que ça va voler ?" Le lendemain, au sommet de l'Aution (2000 m, Alpes-Maritimes), le "Cobra 1", au premier vol, tenait l'air 1 heure et quart. Bardou fut conquis et c'est ainsi que, quelques jours plus tard, on put voir évoluer le premier "Chouca" qui reprenait les idées maitresses du "Cobra" en éliminant quelques erreurs de structure et une nouvelle ligne plus personnalisée..." [24]

Sur le site Les GPR, Christian CHAUZIT revient un peu plus en détail sur ce premier Chouca :
"Robert Bardou et moi, une amitié tumultueuse qui a survécu
J'ai connu Robert en 1967, à Menton, où je faisais mon service militaire. On est rapidement devenus amis, je déjeunais souvent chez lui et je me souviens bien de son épouse, à la fois très gentille et excellente cuisinière. Robert faisait de la vente par correspondance et je lui dessinais ses catalogues et publicités. Une fois libéré, en avril 68 et sans travail, je continuais pour lui et pour me faire un peu de sous. Un jour, il a eu une idée en lisant une revue Anglaise (Aeromodeller, je crois), et en regardant un planeur de vol libre avec des ailes en flèche, nous pourrions en faire un de radio commandé pour essayer cette technique de vol sur une pente ou un talus, également pratiquée en Angleterre. Je me souviens très bien du soir, je rentrais chez moi avec un fagot de balsa, et me mettant à l'ouvrage sur une table de fortune (et dans la chambre) je dessinais tout en construisant…
Une nuit, rien qu'une, mais sans dormir, et au petit matin le planeur était fini. A peine sec, entoilé japon, je fonçais de Nice où j'habitais vers Menton… Le temps d'équiper une radio de Bardou (Radio Pilote 4 canaux à lames vibrantes, servos Bonnaire de 80 g) et nous partions pour le col de l'Authion (au-dessus de Sospel et du col de Turini). Ce fut une révélation, à peine lancé, le planeur montait et volait indéfiniment… Le retour, joyeux, était ponctué de projets.
Tu vas dessiner le plan, je l'appellerai « le Choucas » en souvenir de mes Pyrénées…. "
[16]

Chouca 1968 ("prototype")

"CHOUCA" planeur télécommandé pour vol de pente

C'est sous ce titre, signé par Robert Bardou, que l'on trouve ce qui semble être la première publication relative à ce planeur, dans le MRA n° 351 d'août 1968.[3]
Remarque : le planeur est appelé "Chouca". Dans toutes les publications qui suivront il sera orthographié "Choucas".

Profil Clark Y
Envergure 2 m
Longueur 1,09 m
Envergure stab 0,67 m
Masse 550 g
Notons qu'une motorisation (Cox 0,8 cc ?) amovible en pylône était prévue, sans modification de centrage.

"La bataille pour le record de durée en planeur télécommandé a commencé sur la côte entre Nice et Menton. Le meilleur temps "officiel" est actuellement de 38' 9" par Yves Rottier (14 ans) du M.A.C.N.S.E. Il aurait été dépassé, à l'entraînement, par M. Bardou."


Plan 3 vues (la valeur du dièdre n'est pas précisée)

La structure des ailes du Chouca


Planeur télécommandés "Chouca" pour vol de pente au Menton Model Air Club.
De gauche à droite : MM. R. Bardou, A. Loizzo, Ch. Malléa, P. Bournazel et G. Clerc
[Couverture MRA n° 351, août 1968. Photo R. Bardou]
La photo ci-dessus mérite un commentaire : sur l'aile gauche du planeur au centre de la photo, on peut aisément lire "Cobra MK 1". Le jeune modéliste qui tient ce planeur n'est pas Ch. Malléa, comme l'indique par erreur la légende, mais C. Chauzit avec son premier Cobra, qu'il avait construit en mai 1968. Remarquons que ce Cobra 1 avait un empennage en croix. A gauche, R. Bardou tient le premier Chouca, construit quelques jours après le Cobra. [25]
Le planeur Choucas, par Robert Bardou (article) et Christian Chauzit (plan). Radio Modélisme n° 27 mars 1969.
Envergure 2 m
Longueur fuselage
On lit sur le plan 2 (voilures) les propositions de profils suivants :
A) Profil plat : Assez fin et rapide, lutte bien contre le vent. Les réactions peuvent être brutales et il vaut mieux l’utiliser avec un neutre large ou un proportionnel.
B) Même type de profil mais plus souple et plus lent. Ces deux profils conviennent bien à un modèle d’entraînement.
C) Eppler 374 : Profil acrobatique aux qualités de vol surprenantes surtout par vent fort. Permet toute l’acro avec un profil biconvexe au stabilo.
D) Clark Y : Profil intermédiaire, très souple, à utiliser de préférence avec un stabilo biconvexe




[Radio Modélisme n° 27, via Paul Derbier]


-
En 1988, Raymond Watrelot se sert de son Choucas pour nous exposer ses techniques de pilotage sur des pentes étroites [30]
Dans la page 'planeurs" du "Musée" de son site Les GPR [1] [16], Gérard Risbourg parle du Choucas, ce qui a réveillé de vieux souvenirs chez certains modélistes, comme Josep :
" E-mail du 25 août 2014 en provenance de Reus (Catalogne)

Bonjour Gérard,
En voyant le reportage de Choucas je me souviens de mon début avec R/C, je joins quelques photos de mes Choucas dans les années 70/71, équipés d'un Graupner VARIPROP 6.
Cordialement Josep A."


Choucas 68 première version motorisé (Cox Tee Dee 0.51) de Josep A. [1]

Choucas 70

Radio Modélisme n° 44-45 août-septembre 1970 p 32-37
Par rapport au prototype, cette deuxième version se caractérise par l'adoption d'un profil Jedelsky pour les ailes. Le stabilisateur horizontal est maintenant pendulaire et le fuselage a été entièrement redessiné, tout en conservant la construction "caisse". Remarquons que le fuselage est beaucoup plus étroit que celui de la première version.



Plan du Choucas 70 [Radio Modélisme n° 44-45, via RC-paper.com]

Deux versions du Choucas 70 étaient proposées : ailes de 200 ou 230 cm d'envergure


Choucas 70 M

Dans un court article "Petite mise au point" [MRA n° 386 août 1971 p 17, via Jean-Pierre Di Rienzo], Robert Bardou défend les avantages du profil Jedelsky et présente le tryptique du Choucas 70 M.
La seule modification que je constate par rapport au plan du Choucas 70 ci-dessus est la forme de la dérive, qui semble être dorénavant "intégrale" (sans partie fixe). Dans un de ses articles, l'auteur remarquait que pour voler en pente avec le Choucas, il était nécessaire d'avoir un grand volet de dérive. Cette constatation est peut-être à l'origine de cette modification.

Tryptique du Choucas 70 M



Robert Bardou et son planeur R/C "Choucas 70" dernière version : nez allongé, cabine, dérive entièrement mobile,
aile Jedelsky tout bois, construit en 15 heures ! [MRA n° 382 avril 1971, photo de couverture]
[Bien que marqué Choucas 70, c'est la version 70 M correspondant au tryptique ci-dessus]

Le Choucas 70 M de DAMS, un collaborateur de la revue Radio Modélisme, durant la rencontre de Camiers 1972 [11]
On ne voit pas la dérive sur ces photos, ce qui ne permet pas de vérifier si la dérive est bien "intégrale"

Choucas 300

Toujours dans l'article "Petite mise au point", Robert Bardou écrit :
"Pour vous dire que le Jedelsky n'est pas battu, nous préparons, avec F. Plessier pour la partie radio, une aile volante assez surprenante de trois mètres d'envergure selon ce système ; je termine aussi un petit Parasol, le "Paisible", qui rappellera la silhouette des avions des meetings aériens des années 30, sans compter le Choucas 300 de trois mètres qui vole déjà...".



Georgette et Robert Bardou présentent leur escadrille de vol de pente. [MRA 391 p 5]
De gauche à droite : l'Aile Pipistrelle, le Delta Aution, le Choucas 72, tenu par Mme Bardou, le Choucas 70 M (version 2 m) et le Choucas 300
Choucas version 72

 

Précisons d'abord que cette deuxième version du Choucas a été construite par Robert Bardou en 1971. Toutefois, elle est désignée par Choucas 72 (et Choucas 250 version 72, pour celle de 2,5 m d'envergure) car les plans et la description ont été publiés dans deux revues au cours de l'année 1972.

En janvier 1972, R. Bardou présente une nouvelle version du Choucas dans le MRA n° 391.

En couverture :
" Mme Bardou présente le Choucas version 72, au fuselage d'une seule pièce en CTP, prêt à s'élancer vers des pentes impressionnantes pour lesquelles il est conçu"
Le cliché, pris au col du Tourmalet, dans les Pyrénées, est de R. Bardou.


Le Choucas 72 en vol sur les pentes du Col du Tourmalet à 2200 mètres. Au fond le Pic d'Espade
Cl. R. Bardou [MRA 391 p 20]

Tryptique du Choucas 72 (envergure 210 ou 250 cm) [MRA 391 p 20]

Vue éclatée du Choucas 72 [MRA 391 p 20]
On remarque que, comme pour le Choucas 70 M, la dérive est monobloc.
Choucas 250 version 72  

Au mois d'avril 1972, un article de Radio Modélisme n° 64, signé par Robert Bardou, propose un plan du Choucas version 72, avec une envergure de 210 ou 250 cm, et décrit sa construction. Il reprend également la construction des ailes Jedelsky.

R. Bardou a proposé un temps des kits de construction du Choucas 72.

L'article est illustré avec la même photo que celle du MRA n° 391 (Choucas en vol au col du Tourmalet).

"La version du Choucas que nous présentons est très différente des précédentes, tant par la ligne que par la conception. Si l'aile reste du profil Jedelsky, un nouveau fuselage nous permet d'essayer et de comparer divers types d'ailes : en flèche ou droite, creuse ou plate, biconvexe, d'acrobatie..."

"Les stabs sont les mêmes que ceux du Choucas 70 déjà décrit ici [Radio Modélisme n° 44-45 août-septembre 1970 p 32-37], méthode personnelle qui consiste à construire sur le revêtement inférieur, sur lequel on a tracé, grâce aux repères sur le plan, l'emplacement des nervures ou autre
Pour la dérive, il est utilisé un profil dit "Diamant", c'est à dire un profil ressemblant à un losange très aplati.
"


Le plan indique que l'envergure peut être de 210 ou 250 cm. Mais dans le texte, l'auteur parle "d'une nouvelle aile de 2,70 m d'envergure" (coquille ?)
Robert Bardou commercialisait des kits de Choucas. Dans Radio Modélisme n° 70 d'octobre 1972, un banc d'essai du Choucas 250 version 72 est publié par DAMS.
Les photos ci-dessous sont extraites de cet article.

Le Choucas 250 de l'auteur, très décoré [12]

Choucas 77

"Coupe des Choucas 76", Modèle Magazine n° 302 novembre 1976 p 61[]
"A l'issue de cette journée, M. Robert Bardou présenta le nouveau Choucas 77 au fuselage moulé en Epoxy, qui fit l'admiration de tous. "


Choucas 77

Choucas JY 80

"Choucas 80 et Choucacro, une évolution de dix ans", par Etienne Bresson, Modèle Magazine n° 337 octobre 1979 p 52-57
"JY" pour Jedelsky, "80" pour 1980, bien que cette version ait été construite et le banc d'essai publié en 1979 !
Cette version, très différente de la précédente est caractérisée par un fuselage en fibre de verre, un empennage papillon, des ailes trapézoïdales, mais toujours à profil Jedelsky.La flèche a été diminuée.
"Deux kits de base étaient disponibles : le Choucas JY 80, fuselage avec empennage classique, aile Jedelsky, très rapide à construire et facile à piloter, et le Choucacro à faible allongement et empennage papillon pour gagner du poids. Or, il s'est avéré que l'aile Jedelsky faisait excellent ménage avec le papillon, améliorant très agréablement l'esthétique. Aussi son constructeur livre-t-il indifféremment l'aile Jedelsky avec le fuselage classique ou le papillon.
Le fuselage est réalisé en fibre de verre et résine époxy et n'est pas conventionnel. Tout d'abord le plan de joint est horizontal ; ensuite il est de couleur crème résultant de l'emploi d'une résine spéciale. Le profil de l'aile du Choucacro est le Ritz 2.30.10.
"
La boîte du Choucas JY 80 était vendue 450 F et celle du Choucacro 400 F.



Choucas JY 80 ailes Jedelsky montées sur le fuselage avec empennage papillon

Choucacro

Article Modèle Magazine "Choucas 80 et Choucacro, une évolution de dix ans", par Etienne Bresson
C'est la version "Acro" du Choucas 80, avec le même fuselage et empennage, mais avec une paire d'ailes de moindre envergure et de profil différent (Ritz 2.30.10).



Un beau passage du Choucas 80 Acro de J. Solon, concours de La Madeleine, 14 juillet 1978.
Cette photo atteste du fait que le Choucacro volait déjà en été 1978 [Radio Modélisme n° 144 décembre 1978]


Patrice Chartier lance le Choucacro [Modèle Magazine n° 337]

Le Choucacro en vol

Les Choucas de Paul

Version avec ailes de 2,50 ou 2,75 m

De Paul Derbier (14/05/2018)
" Voilà mon premier Choucas dans les mains de Janot qui l'avait entièrement restauré, avec une paire d'ailes neuves, après que j'ai eu la chance de le retrouver il y a une quinzaine d'années, chez le gars à qui je l'avais vendu en.....78, il était resté dans un grenier chez sa mère, mais les souris avaient beaucoup apprécié le balsa des ailes. Heureusement elles avaient pas été intéressées par le fuseau."
-
"Janot le restaurateur du Choucas. Déco très différente de l'extrados et de l'intrados du profil Jedelsky.
L’extrados entoilé au Solar, et l’intrados au papier Modelspan, collé entre les nervures puis vernis "

Paul Derbier avec ses deux Choucas version 75.
"Celui dans ma main droite, je l'ai acheté à un papy de Saint-Étienne qui avait passé une annonce sur Leboncoin.
Il m'a été livré dans une belle caisse en contreplaqué sur-mesure, j'ai eu la chance de voir l'annonce dès sa sortie, et ainsi d'être le premier à l'appeler"
--
Astucieux système de maintien des ailes : les bracelets en caoutchouc (découpés dans des pneus d'automobiles) sont invisibles,
une fois le cockpit et les capots mis en place. On notera aussi le ressort de verrouillage du cockpit et la fixation du capot des ailes.

"Cette photo montre la structure de l'aile (cassée) de mon 1er Choucas lors du meeting de mai 1977 à St Jean-en-Royans (Drôme).
Cela suivait une tentative de remorquage par le président de l'aéro-club, Pierre Eclancher.
Contrairement à ce que prétendait Bardou, du fait de son dièdre et de l'absence d'ailerons, le Choucas était très difficile à remorquer,
il commençait à papillonner puis passait sur le dos."

"Automne 1978. Le Choucas est réparé, mais a changé de propriétaire. Préparatifs pour des vols face Ouest du Roc de Toulau (Sud Vercors)
En arrière plan le fabuleux Westwind, un extraordinaire gratteur conçu et vendu en kit par l'Allemand Bossman
(fuseau époxy et ailes structure avec profil E 385, 3 m et 1100 g) "

Rencontre de Choucas

"Les Choucas ont été construits en si grand nombre depuis la publication des plans par Radio Modélisme qu'il a été possible à M. Bardou d'envisager la création d'une coupe annuelle réservée à ce planeur" [Radio Modélisme n° 84, décembre 1973]
1973
Dans son édition d'octobre 1973 (n° 82) la revue Radio Modélisme annonce, très tardivement :
"Concours national des Choucas
Ce concours se tiendra le 21 octobre 1973, à La Madeleine (64 - Tardets), organisé par l'Aéro-Club d'Oloron et Robert Bardou. Tout possesseur d'un Choucas peut participer au Concours sur le principe de la formule Rallye et Concours du pari tenu... Quelle que soit l'expérience, l'âge du participant (ou celui du planeur), on peut participer et peut-être gagner...
"
Un bref compte-rendu est publié par cette même revue en décembre 1973 (n° 84) ainsi que l'annonce de la rencontre 1974, cette fois très en avance ! [29]
"La coupe 73 organisée trop tardivement ne put réunir que les modélistes régionaux (de Foix à Bayonne quand même...). Ce fut Georges Darmeval, plus connu de nos lecteurs sous le nom de Dams qui enleva la coupe devant A. Pagani, de Vic-Fezensac et M. Petit de Luchon. Roland Chow Chen, de Bayonne, fit une démonstration éblouissante avec le prototype du "Choucacro" de R. Bardou, dont Radio Modélisme doit publier les plans en exclusivité..."

A gauche, Roland Chow Chuen qui volait avec le prototype du Choucacro [voir infra]

1974
L'article précédent poursuit ainsi :
"... La Coupe 74 sera organisée dans les Hautes-Pyrénées, soit au "Choucaland" à Bugard, pente privée de M. Bardou, plus de 6 hectares dégagés destinés à la pratique du modélisme, soit dans un des sites de montagne variés et nombreux (dont Radio Modélisme publiera la liste et les caractéristiques dans le courant de l'année 1974) et que les Hautes-Pyrénées offrent au modélisme.
Ce sera le prétexte à une cordiale concentration-camping, gymkana des pentes, ouvert à toutes les compétences. La seconde quinzaine d'août sera vraisemblablement retenue pour permettre aux nombreux modélistes en vacances d'y participer.
Amis modélistes, vous voici prévenus, vous avez donc le temps de réfléchir à vos projets de vacances et d'envisager d'aller découvrir la Bigorre, ses montagnes et ses pentes.
"
Un compte-rendu "Coupe des Choucas 1974" est publié dans Modèle Magazine de novembre 1974 (n° 278) [26]
"Une journée de vol de pente a été organisée le 25 août dernier à Saint-Lary, la station pyrénéenne de ski bien connue. Cette réunion était ouverte à tous les planeurs et on a compté 21 Choucas et une dizaine de planeurs orthodoxes. Cinq coupes ont été attribuées, dont la coupe des Choucas.
Le programme demandé aux concurrents se déroulait sur trois minutes pénalisées en plus ou en moins, au cours duquel un certain nombre de figures était demandées : passage du Limbo, Looping-Limbo, 3 tours de vrille, atterrissage de précision. La maniabilité et l'aptitude du Choucas à accrocher au moindre vent a été bien mise en valeur car aucun planeur classique ne put faire les scores des Choucas.
La formule devrait être reconduite l'année prochaine vers le 15 août, sur le même site.
"


Un beau passage de Georges "Dams" Damerval [26]

Le même sous le limbo.
1975
Le 17 août 1975, une rencontre réservée exclusivement aux planeurs de type Choucas a été organisée par Robert Bardou, sur la pente de Saint-Lary-Ens (Pyrénées) [15]

Le nombre de participants permet de juger du succès du Choucas dans les années 1970 [13]

Entre autres épreuves (figures de voltige, passages sous limbo...) il était proposé aux concurrents un renversement de cible.
La cible est constituée de blocs de polystyrène empilés
1976

Ce concours devait être reconduit en 1976, le 8 août, au même endroit, et avait été annoncé dans Radio Modélisme n° 113 (mai 1976), puis dans Modèle Magazine de juillet 1976 (n° 298) [27]
Compte-rendu dans Modèle Magazine de novembre 1976 (n° 302) [28]
"Comme annoncé, la journée des Choucas 76 s'est déroulée à la toute nouvelle station de ski pyrénéenne de Val-Louron, à 2000 mètres d'altitude. M. Liroulet, le directeur de la station, avait mis le grand télésiège de la station à la disposition gratuite de tous, concurrents et public, qui en profitèrent largement..."
Cette Coupe était ouverte à tous les Choucas conformes aux plans Robert Bardou depuis 1968 (avec modifications mineures ou améliorations acceptées).
Epreuves de passage sous limbo et de cassé de baguettes au menu de cette Coupe des Choucas 1976. Notons qu'une Coupe d'élégance était mise en jeu, le jugement portant sur la décoration et la finition du planeur (couleurs, choix, nombre, innovation et recherches, finition des ailes, du fuselage, cabine, pilote, tableau de bord).
Pour finir, rendez-vous est pris pour la journée des Choucas 77, à Val Louron, en août 1977.


G. Blodow gagne la Coupe de l'élégance lors de la rencontre 1976 [28]
1977
Le 10 juillet 1977, à Luchon, l'A.C. Luchon organisait un concours de vol de pente au cours duquel le Choucas fut à l'honneur puisqu'il remporta l'épreuve en catégorie 2 axes. [21]
Dans le compte-rendu de cette rencontre, l'auteur mentionne qu'une Coupe des Choucas a été organisée dans les Pyrénées Centrales, au début du mois d'août 1977, sans en préciser le lieu.
-----
Concours de Luchon, juillet 1977 - A gauche : Damerval lance son Choucas au départ du concours (En arrière-plan, le grand hôtel de Superbagnères).
A droite : Roland Chowchen va lancer le Choucas de Bardou. [21]
1978
Plusieurs concours de vol de pente sont organisés dans les Pyrénées durant l'été 1978 : Itxassou, Luchon, La Madeleine, Tarbes
[22]
Dans chacun de ces concours, on peut voir de nombreux Choucas de diverses versions, faire beaucoup mieux que de la figuration (Trois Choucas dans les quatre premiers à Tarbes, vainqueur en cadets et 3e et 4e à Luchon...)
Le compte-rendu [22] de ces rencontres est illustré majoritairement de photos de Choucas
-----
Tarbes 1978 - A gauche : Damerval et Guerrero se font des politesses sur la ligne de départ.
A droite : Beau passage sous limbo de Damerval [22]

Tarbes 1978 - R. Bardou et G. Damerval respectivement premier et second du concours et leur Choucas [22]

Choucas B par Bibi (Pascal Bissey)

De Pascal Bissey (26/03/2018) [9]
«Il était une fois en 1973, un p'tit mod'leux se lançait dans l'aéromodélisme télécommandé. Pour cela, j'ai réalisé, sous les conseils de mon futur beauf, un planeur, qui à cette époque était en vogue. Le Choucas de Bardou, bien connu dans le monde modélisme. Je sortais de la période vol circulaire puis vol libre. Dans l'évolution logique de ma passion, il était normal de passer au vol radiocommandé. C'est sur cette trapanelle que j'ai appris à faire voler un avion. A cette époque on ne faisait que du vol de pente. On ne connaissait pas le remorquage comme on le pratique maintenant. J'ai volé plusieurs années avec et un jour un autre planeur est venu le remplacer. Mon Choucas d'école fut remisé au fin fond du grenier et une longue solitude a fait suite à ses nombreux vols qui ont constitués mon apprentissage vélivolesque. Le dernier vol recensé était le 11 mai 1980 (tiens, jour de mon anniversaire). Un jour en faisant du ménage dans le fameux grenier, j'ai remis la main sur mon planeur école. Je lui ai dis "toi, je vais te faire revoler" Début mars 2014, après 37 ans d'inactivité, mon Choucas revois le jour.
Plan Pascal Bissey
Envergure 240 cm (et 200 cm)
Profil Eiffel 400

----
A gauche, le premier Choucas de Pascal. A droite le Choucas B (avant restauration) : fuselage de son premier modèle et ailes du second
Il pourrait presque revoler tel qu'il est. Il mérite quand même mieux que ça. Le fuselage en arrière plan était une version améliorée de mon premier Choucas. Fuselage plus fin et une paire d'aile de 2 m 40 au lieu de 2 m.
J'ai restauré le fuselage originel et j'ai conservé la voilure du deuxième. Il est devenu le Choucas B.


Plan redessiné par Bibi en 2014
-
"Le 14 mars 2014, il a retrouvé la voie des airs. Je ne me rappelais plus qu'il volait aussi bien. Pour un 2 axes, il est vif. Il se remorque sans problème. Depuis le décollage jusqu'au largage même pas besoin de le piloter."
"Depuis 2014, je vole souvent avec. En remorquage et en pente. Depuis, il y a quelques personnes qui m'on demandées les plans. J'espère qu'un jour, il volera avec d'autres Choucas en sa compagnie."

Le Choucas 250 (version 72) de Bede

Bernard Deureudre, alias Bede, membre actif des 4A, nous parle de son Choucas dans une lettre d'information des 4A de mars 2018
"Le Choucas 250 version 72 est le dernier de la lignée. Il pouvait être équipé d'une aile de 2 mètres cinquante, comme sur les photos, et d'une aile de 2 mètres dix pour les jours de grand vent ou la voltige 2 axes. On pouvait monter un Cox Tee Dee 0.51 sur pylône. Tout cela sans changer le centrage. On doit pouvoir, de nos jours, installer un petit brushless et sauver la planète.
Si vous êtes intéressés par le Choucas 250 version 72, il volait à merveille et relativement facile à construire avec son fuselage en ctp moulé et son profil Jedelsky. J'avais aussi des petites ailes pour les jours de grand vent.

Les photos de mon Choucas ont été prises au Blanc Nez, avant les travaux du tunnel sous la Manche. Ce jour-là le vent venait de l'Est, ce qui est rare dans la région de Calais. Le petit bonhomme est mon fils Olivier qui a maintenant dépassé le demi-siècle. "



Le Choucas de Bede (Choucas 250 version 72, profil Jedelsky), au Cap Blanc-Nez ca. 1975

Olivier nous présente fièrement le Choucas de son papa

Plans de Choucas

 Guy Filliol a rassemblé une quantité impressionnante de plans d'aéromodèles antiques de toute nature. Il se fait volontiers un plaisir d'envoyer des copies de plans aux modélistes qui le désirent.
La dernière mise à jour de ces listes date de février 2017 [Jean-Pierre Di Rienzo] et recense 2322 plans. En téléchargement sur le Forum Rétroplane [15]
On trouvera dans les listes établies :
Le Choucas 68 (en 2 m et 2,50 m)
Le Choucas 70 M (en 2,10 m et 2,40 m) [Aile Jedelsky]
Le Choucas 210 version 72 [Fuselage en CTP roulé et aile Jedelsky]
Le Choucas 250 version 72 [Fuselage en CTP roulé et aile Jedelsky]

Kit Caramba Models

Dans la catégorie "Nostalgie" l'artisan belge Caramba Models propose un kit du Choucas.
" Un planeur mythique sur les pentes françaises...
Conçu en 1967 par M. Bardou et Chauzit, il a permis à de nombreux modélistes de découvrir le vol de pente. Si ce modèle a connu de nombreuse versions, il s'agit ici d'un modèle basé sur le plan original. Bien entendu, si les dimensions extérieures sont fidèles à l'original, le modèle a été modifié au niveau de sa construction, pour le rendre plus léger et plus solide, grâce aux techniques actuelles de découpe au laser... Le profil a été modifié afin d'améliorer les performances. Les ailes sont maintenant en deux parties afin de faciliter le transport et le stabilo est démontable. L'aile est tenue en place par des vis nylon.
Le modèle est disponible en kit complet et en short kit. Le kit est complet, manque l'entoilage et la radio.
"
La notice de montage détaillée est disponible ici.

Caractéristiques :
Envergure: 195 cm
Profil ?
Surface: 41.5 dm2
Longueur : 99 cm
Poids : 800 à 1000 grammes (charge alaire 19 à 24 g/dm2)


Le kit Caramba Models
MON CHOUCAS
Fin mai, début juin 2018 je me décide à construire un Choucas en vue de la rencontre "Vintage" qui doit avoir lieu à Millau à la mi-août. Pressé par le temps, je choisis de partir du kit Caramba Model. Ça tombe bien, c'est la version prototype de 1968 que je préfère. Commandé le 7 juin, le colis arrive le 15 juin. Sachant que la construction sera interrompue presque tout le mois de juillet, je n'ai pas de temps à perdre si je veux être prêt pour le 15 août !
Le kit est complet, la construction ne pose aucun problème particulier. Pour rester dans l'esprit de l'époque j'ai choisi de fixer ailes et stab par des bracelets en caoutchouc. J'ai aussi un peu arrondi le nez par rapport au plan fourni avec le kit.

Raymond Watrelot fait marcher le commerce local pour centrer son Choucas [30]
Les délais seront tenus et le Choucas, bien que la décoration ne soit pas terminée, volera le 18 août, à Millau.
D'abord un sévère (mais juste) contrôle de sécurité par Pascal Véritas : "ils valent rien tes élastiques ! Rien ne vaut les élastiques des bourriches d'huîtres" [ndr : tu m'en trouveras toi des bourriches d'huîtres dans le Vercors !!], mais heureusement "bon, ça peut aller, pas trop de jeu dans tes gouvernes" [quel soulagement ! Là j'appréhendais vraiment].
Puis le premier vol, aux mains du même Pascal. Verdict : " Ouais, il vole pas mal, (presque) aussi bien que mon Cobra". Alors là, je prends ça comme un compliment enthousiaste.

Et maaaiiiinntenant... Top Pompon !! [Il se reconnaitra]
Premiers vols du Choucas sur fond de viaduc - Millau La Granède 18/08/2018 [photos Didier Caldara]
---
Vol au milieu des nombreux vautours fauves spiralant sur la pente : un bonheur.
Mini Choucas
Le Choucas a inspiré d'autres modélistes comme C. Muffat-Gendet qui a publié le plan du Mini Choucas dans MRA 559 juin 1986 [30] et écrit en introduction :
"Je voudrais, avant de parler de la construction de ce planeur, rendre hommage à Robert Bardou. Il a été un des pionniers du vol de pente en France et a inventé de merveilleux planeurs, les Choucas, avec lesquels toute un génération de modélistes a appris le vol de pente.
J'ai voulu en dessinant le "Mini-Choucas", faire un planeur de taille réduite, léger, de faible encombrement (tenant peu de place dans le coffre d'une voiture), capable de voler sur de petites pentes ou par vent faible. Pourquoi ne pas reprendre la silhouette du "Choucas" dont les qualités de vol sont bien connues ? Nez court, aile Jedelsky en flèche, j'ai tout pillé
."
Envergure 1100 mm
Surface 16,5 dm²
Masse en ordre de vol 470 g (masse radio 156 g)
Charge alaire 28,5 g/dm²
Profil Jedelsky
Plan MRA réf. 608

Rencontres "Vintage" récentes

Un mouvement semble se dessiner traduisant un regain d'intérêt pour les planeurs des années 1960-1970 (période que nous qualifierons de "Vintage"). En France des rencontres en plaine ont déjà été organisées (réunions du CMB, ouvertes aux modèles des années 60/70, Soissons, dans l'Hérault) mais, à notre connaissance, la rencontre organisée les 14-15 octobre 2017 par les Vautours de Millau fut la première en vol de pente.
Cette rencontre a été d'emblée un succès, et les participants ont pu faire voler nombre de modèles anciens, dont bien sûr un (des ?) Choucas.
- Vidéo de la rencontre de Millau mise en ligne par Christian Guillaume [19]
- Jean-Louis Coussot a publié un compte-rendu de cette première rencontre : VDP "rétro" à Millau [23]
- Un album photos (700 !) d'Isabelle Descroix a aussi été mis en ligne un certain temps, mais le lien est maintenant rompu. [20]


Millau 2017 - Un Choucas 250 version 72 à gauche
et à droite, Pascal Cépéda avec son prototype de Cobra 17 (Cobra 7 de C. Chauzit version 2017) [19]


Le Choucas 72 en vol [19]
La structure des ailes Jedelsky est bien visible

   

Devant le succès remporté par cette première rencontre, les organisateurs ne pouvait pas faire moins que renouveler l'expérience en 2018. Mais ce sera beaucoup plus tôt dans la saison, les 18 et 19 août 2018.

D'autres clubs vont-ils se lancer et organiser d'autres rencontres ?

LES CHOUCAS A MILLAU EN 2018

On a pu voir pas moins de quatre Choucas, durant la 2eme Rencontre Planeurs Vintage de Millau :
- les deux Choucas de Paul Derbier (qui n'ont pas volé)
- le Choucas de Michel Teboul, "l'homme à la Renault 4"
- et ma réplique

   
---
Paul présente son premier Choucas, au premier plan -------- Le Choucas de Michel Teboul, devant la Renault 4
---
Le 2e Choucas de Paul, dans son écrin sur mesure ------------ Le Choucas de Michel Teboul en vol
Sources documentaires

[1] "Le musée des GPR", Site de Gérard Risboug Les GPR.
[2] "Le planeur Choucas", Radio Modélisme n° 27, mars 1969, pages 23-27. Texte + Plan sur 2 pages. Fac-similé sur RC-Paper.com.
[3] "Choucas, planeur télécommandé pour vol de pente", par Robert Bardou, MRA août 1968 p 7.
[4] "Le Choucas 70", Radio Modélisme n° 44-45, août-septembre 1970, pages 32-37. Texte + Plan sur 2 pages. Fac-similé sur RC-Paper.com.
[5] "Choucas 72", par Robert Bardou, MRA n° 391 janvier 1972 p 5, 20. Deux photos + tryptique + vue éclatée
[6] "Les ailes Jedelsky", par Robert Bardou, MRA n° 391 janvier 1972 p 18-19.
[7] "Choucas 250 version 72", Radio Modélisme n° 64, avril 1972, pages 20-24. Texte + Plan sur 1 page. Fac-similé sur RC-Paper.com.
[8] Kit du Choucas, site Caramba Models.
[9] "Choucas", sujet sur le forum du du Club Aéromodéliste de Courcelles-les-Montbéliard (restauration de Bibi) : Choucas.
[10] "La journée des Choucas 75", Radio Modélisme n° 107, novembre 1975, pages 36-37. Compte-rendu d'un concours. Fac-similé sur RC-Paper.com.
[11] "Camiers 72", par Stickman, Radio Modélisme n° 66, juin 1972, pages 17-18. 2 photos d'un Choucas 70 M. Fac-similé sur RC-Paper.com.
[12] "Banc d'essai Choucas 250", par DAMS, Radio Modélisme n° 70, octobre 1972, pages 45-46. Texte et 4 photos. Fac-similé sur RC-Paper.com.
[13] "La journée des Choucas 75", par Robert Bardou, Radio Modélisme n° 107, novembre 1975, pages 36-37. Compte-rendu de rencontre. Fac-similé sur RC-Paper.com.
[14] "La journée des Choucas 1976", par Robert Bardou, Radio Modélisme n° 113, mai 1976, page 58. Annonce de la rencontre. Fac-similé sur RC-Paper.com.
[15] "Liste de plans d'aéromodèles antiques", par Guy Filliol, en téléchargement sur forum Rétroplane.
[16] "Collections de revues anciennes et documents", Site de Gérard Risboug Les GPR.
[17] "Petite mise au point", par Robert Bardou, MRA n° 386 août 1971 p 17. Tryptique du Choucas 70 M. Via Jean-Pierre Di Rienzo, 28 mai 2018
[18] "Choucas 80 et Choucacro, une évolution de dix ans", par Etienne Bresson, Modèle Magazine n° 337 octobre 1979 p 52-57. Banc d'essai : Choucas 80 et Choucacro. Via Jean-Pierre Di Rienzo, 28 mai 2018
[19] "Première rencontre Vintage", vidéo (13'46'') de Christian Guillaume sur Vimeo. Millau 14-15 octobre 2017
[20] "Première rencontre Vintage de Millau", album photos d'Isabelle Descroix. Millau 14-15 octobre 2017 [lien mort, 29/05/2018]
[21] "Vol de pente à Luchon", par Robert Bardou, Radio Modélisme n° 130, octobre 1977, pages 60-61. Compte-rendu d'une rencontre vol de pente. Fac-similé sur RC-Paper.com.
[22] "Vol de pente... dans les Pyrénées", par Robert Bardou, Radio Modélisme n° 144, décembre 1978, pages 60-63. Compte-rendu de rencontres pyrénéennes. Fac-similé sur RC-Paper.com.
[23] "VDP rétro à Millau", par Jean-Louis Coussot, RC Pilot n° 162 janvier-février 2018 p 82.
[24] "Cobra 7 R/C", par Christian Chauzir, Modèle Magazine n° 223, novembre 1969. Via Jean-Pierre Di Rienzo, 08 juin 2018.
[25] "Cobra ou Choucas", correspondance Jean-Pierre Di Rienzo, juin 2018.
[26] "Coupe des Choucas 1974", Modèle Magazine n° 278 novembre 1974
[27] "Coupe des Choucas 1976", Modèle Magazine n° 298 juillet 1976
[28] "Coupe des Choucas 1976", Modèle Magazine n° 302 novembre 1976. Via Jean-Pierre Di Rienzo
[29] "Coupe des Choucas 1973", Radio Modélisme n° 84 décembre 1973
[30] "Mini Choucas, il vole partout", par C. Muffat-Gendet, MRA n° 559 juin 1986. Via Jean-Pierre Di Rienzo
[31] "Le vol sur pentes étroites", par Raymond Watrelot, MRA n° 580 mars 1988. Article illustré de photos d'un Choucas.

Page créée le 21/05/2018, dernière modification 29/08/2018
Des vieilles toiles aux planeurs modernes © ClaudeL 2003 -