Accueil
Georges SABLIER - Machines

[Retour à la page Georges SABLIER]

LES APPAREILS

L'essentiel des appareils Sablier répertoriés ci-dessous provient des pages publicitaires trouvées dans les différentes publications de G. Sablier.
Les designs sont classés par numéro de type comme l'avait fait Sablier lui-même dans tous ses documents à quelques rares exceptions près [Sport, Montevideo ou Uruguay].
Cela doit correspondre grosso modo à un ordre chronologique, mais il faut rester très prudent à ce sujet. En effet, dans aucun des documents (hormis la correspondance) n'apparaît de date ! Les seules dates fiables sont les années de publication des ouvrages ou articles, qui ne suffisent pas, loin s'en faut, pour dater les divers designs. Ces années de publication nous permettent seulement d'affirmer les designs publiés sont leurs sont antérieurs.
En outre, on trouve parfois deux numéros de type identiques pour deux machines différentes, comme par exemple le type 10 : planeur école de 1929, mais aussi avion quadriplace de tourisme, dessiné pour la Vizcaína Aviación, vraisemblablement quelques années plus tard.
Il faut aussi noter qu'un certain nombre de numéros de type sont manquants. Il est difficile de dire s'il s'agit d'omission volontaires de Georges Sablier, ce qui serait surprenant et difficile à expliquer, ou simplement d'un manque de documentation.

Parmi tous les designs connus, il y en a certainement un certain nombre qui sont restés à l'état de projet. Dans le doute, et sans aucune garantie, nous les avons signalés par [Projet ?]

Les références [P1] à [P7] se rapportent aux fascicules publiés par G. Sablier à la Librairie des Sciences Aéronautiques, F. Louis Vivien Ed. Paris
Les modèles dessinés pour la Vizcaína Aviación sont marqués "Vizcaína Aviación"

Sablier Type 1 [1922]

En 1922, Georges SABLIER participe au Congrès expérimental de vol sans moteur de Combegrasse (Auvergne) et présente une aile volante ("planeur monoplan sans queue").
"A cette époque, les conception s qui peuvent être réalisées dans les avions sans queue avaient retenu notre attention, et cette réalisation donna des enseignements très instructifs sur ce genre d'appareils." [P1]
"Planeur sans queue. Le pilote est assis sur l'aile, les jambes allongées et les talons pris dans un trou pour les caler. Deux leviers assurent les mouvements en direction et en profondeur. Ces leviers indépendants commandent chacun un aileron. Expériences menées lors du congrès de Combegrasse 1922 : Le constructeur n'a pas fait d'essai, l'appareil n'étant pas suffisamment au point." [1]
[J2mcL-planeurs]


Le monoplan Sablier à Combegrasse
[1]


[Dessin Réginald Jouhaud, Vieilles Plumes n° 8]
[2]


G. Sablier a modifié le planeur, après Combegrasse : ajout d'une dérive, carénage du fuselage et nouvel atterrisseur avec des patins renforcés.
            On trouve un petit dessin du profil de cette deuxième version dans "Notices et techniques de construction de planeurs et avionnettes, 1932" [P1]

Sablier Type Chanute [1923]

[Coll. Christian Noël] [5]

Georges Sablier a participé au Congrès expérimental de Vauville, en 1923, avec ce biplan hyper-léger inspiré des Chanute. 35 kg 11 m [15]
[J2mcL-Planeurs]

On retrouvera ce planeur plus tard sous l'appellation Type Sport. [P3] et [P5]

Sablier Type 3 [1923]

"Cet appareil participa aux meetings de Vauville de 1923 et 1925. Quoique son evergure fut très réduite, sa stabilité et sa maniabilité étaient remarquables. Les ailerons dépassant donnaient de l'autostabilité. Du fait de la largeur de l'aile, et de l'écartement des longerons très grand, le pilote était installé à l'intérieur de la cabane, et cette solution permettait une réalisation du fuselage très légère ; le poids du pilote étant entre les deux appuis de la cabane et non en porte à faux devant la voilure, comme la technique des appareils actuels y oblige. De plus, ce poids du pilote se trouvait rapproché du centre de pression et était de très petite inertie pour la maniabilité. Ce Type 3 fut le point de départ de nos réalisations d'appareils classiques, qui ont été réalisés depuis, tant en planeur qu'en avionnette."
[P1]

Sablier Type 3 - Congrès expérimental Vauville 1923 [P1 p 2]

[P1]

Envergure 6,80 m
Longueur 5,65 m
Surface alaire 12,90 m2
Poids à vide 60 kg

Georges SABLIER et son Type 3 pendant le congrès de Vauville 1923. [Coll. Christian Noël]
Sablier Type 4 [<= 1932]
Avionnette à faible puissance. Monoplan parasol monoplace.
"Cette avionnette a été étudiée dans le but de permettre l'apprentissage du pilotage et le tourisme aérienà peu de frais. Ses performances de construction ne sont pas obtenues au détriment de la solidité, ni de la stabilité, mais par un calcul judicieux de ses pièces qui sont réalisées très simplement et montées avec beaucoup de soins. Cet appareil étant très léger, les poids au CV et au mètre-carré sont plus réduits que ceux de n'importe quel avion. Les surfaces de gouverne sont établies largement pour obtenir une bonne maniabilité malgré sa faible vitesse.
Les ailerons sont conjugués avec la profondeur, ce qui en procurant grâce à leur grande surface les avantages de la courbure variable corrige automatiquement les déplacements de centre
de pression, évitant ainsi au pilote les correctionsà ajouter aux manoeuvres de profondeur. La faible vitesse pour laquelle cet appareil est calculé est un des éléments essentiels de sécurité.
Malgré tout, elle reste suffisante, car elle dépasse 100 km/h. La vitesse minimum est de 45 km/h.
Cette machine pouvant maintenir sa ligne de vol avec 3,5 CV, les moteurs de motocyclette polycylindriques, assez légers et d'environ 10 CV peuvent convenir. L'avant du fuselage permet de
recevoir n'importe quel moteur. Malgré sa faible puissance, une surcharge assez considérable peut être emportée, permettant d'avoir de l'essence pour plusieurs heures de vol.
Le pilote est installé sous l'aile, dans la cabane centrale; sa tête est donc parfaitement protégée.
Le fuselage entèrement recouvert de contreplaqué forme une poutre de très grande résistance, en égard aux efforts à supporter, et grâceà sa forme bien profilée, laisse un bon dégagement
à l'hélice placée à l'avant. L'aile surélevée ne gêne pas la visibilité qui est excellente et, avec l'atterrisseur très bas, rend l'atterrissage des plus faciles. Cette voilure étant de faible surface, la défense
dans le vent est plus efficace.
Les croquis montrent la disposition de l'empennage à gouvernes de profondeur d'une seule pièce. Cet empennage est aussi réalisé avec un grand plan fixe. Le montage sur piste est facile pour une seule personne. Les ailes de 3 mètres d'envergure sont très peu encombrantes, et le plan central tout réglé rend les montages et démontages très rapides.
Cette avionnette est d'autre part facile à garer en raison de ses dimensions restreintes.
Une notice : Plans et construction d'une avionnette, et la liasse de plans de fabrication, vendus à la Librairie des Sciences Aéronautiques F.-L. Vivien, pour les prix de 6 fr. 50 et 120 fr.
permettent aux amateurs d'en effectuer eux-mêmes la fabrication.
Toutes les pièces détachées peuvent être fournies.
Prix avec moteur Clerget 18 CV ou J. A. P. 15 CV : 10.000 francs
Prix du lot de fournitures pour construire soi-même : 1.000 francs " [P1]


Construction amateur de 1955. Moteur 18 CV Aubier-Dunne bicylindre à plat  (Coll. Michel Laveau - Aviafrance) [3]

[P1]



[P1]
Specs in P1
Envergure 6,70 m
Longueur 5 m
Hauteur 1,60 m
Surface alaire 8 m2
Poids à vide 100 kg
Poids monté 180 kg
Moteur Clerget 18 CV
Charge alaire 22 kg/m2
Poids au CV 110 kg
Vitesse maxi 130 km/h
Vitesse mini 45 km/h
Vitesse de régime 90 km/h


(Coll. Michel Meysin/José Garcia) [4]

Envergure 6,11 m
Longueur 5 m
Hauteur 1,75 m
Allongement 19
Surface alaire 7,30 m2
Masse maxi 210 kg
Charge alaire 29 kg/m2
Vitesse maxi 130 km/h
Vitesse mini 45 km/h
Plafond calculé 4000 m
Poids au CV 11,6 kg

L'appareil peut être équipé de divers moteurs : Aubier-Dunne 18 CV, Train 11 CV ou AVA 25 CV, etc.


[Plans de construction de planeurs et avionnettes, ca. 1962- P7]

[P2]
Specs in [P1]
Envergure 6,70 m
Longueur 5 m
Hauteur 1,60 m
Surface alaire 8 m2
Poids à vide 100 kg
Poids monté 180 kg
Charge alaire 22 kg/m2
Moteur Clerget 18 CV
Poids au CV 10 kg/CV
Vitesse maxi 110 km/h
Vitesse mini 45 km/h
Vitesse de régime 90 km/h

Prix avec moteur Clerget 18 CV ou J.A.P. 15 CV : 10.000 francs
Prix du lot de fournitures pour construire soi-même : 1.000 francs

Sablier Type 7 [<= 1932]
Planeur sans queue, biplace côte à côte, transformable en avionnette
[Projet ?]
Ce Type 7 est décrit dans "Notices et techniques de construction de planeurs et avionnettes, 1932" [P1].
"Avant de déterminer le projet de cet appareil, de nombreux essais de modèles réduits, de grandes dimensions, avaient été effectués, et indiqué les possibilités de cette formule.
Les ailerons articulés en bout des longerons d'aile, et de ce fait n'apportant guère d'efforts de torsion comme avec les ailerons ordinaires, tout en permettant une commande directe, très simple, sont dans l'action de l'écoulement marginal très important, par la forme en V des ailes.
Cette condition, alliée à celle que donne du fait de leur principe la position la plus éloignée que l'on peut donner à ces gouvernes, de l'axe de l'appareil, leur donne une grande puissance.
De plus, au point de vue aérodynamique, ils contribuent à l'allègement de la voilure, et leur action n'occasionne pas de déformation du profil des ailes comme dans les avions. Ils donnent une grande stabilité, surtout dans les coups de vent latéraux.
Les mâts caissons, arqueboutés, ont une surface, qui du fait de son V inversé, permet de "soutenir" l'arrière de l'appareil automatiquement, suivant l'action du vent relatif.
La réalisation de cet appareil est traitée de façon très robuste, de façon à pouvoir lui ajouter un moteur de 25 à 50 CV."

[P1]

Envergure 12 m
Longueur 5,90 m
Surface alaire 14,90 m2
Poids à vide 80 kg
Sablier Type 8 [type Sport] [1928]


Sablier type Sport [P5]

Nous avons trouvé la première référence au type Sport dans Planeur de type Chanute dans le fascicule [P2], où G. Sablier écrit dans l'introduction
"Dès 1928 la librairie Vivien mettait en vente un planeur genre Chanute...
"
[J2mcL-Planeurs]

Puis la construction détaillée de l'appareil est décrite dans le "Manuel pratique de construction des planeurs et motoplaneurs" de 1936 [P3 chapitre 2 - Construction d'un planeur Chanute, p 15 à 36] et la même année dans "Plans et construction d'un planeur de performance et d'un planeur de type Chanute" [P5 pages 21 à 30 ]

"La liasse de construction de ce petit biplan portatif genre "Chanute" est vendue par la librairie Vivien. Une description de sa construction se trouve en outre dans le Manuel pratique de construction des planeurs (Librairie Vivien). Il intéresse surtout les jeunes gens sportifs, qui n'entreprendraient pas la construction de planeurs assez importants et qui nécessitent des équipes de lancement.
Sa construction est très simple et surtout très facile à conduire sans aléas. Nombreuses sont les constructions de cet appareil effectuées tant par nos ateliers que par des amateurs.
Le type de Chanute qui est actuellement un appareil de débutants est, nous en sommes certains, un appareil très intéressant et qui pourrait donner des résultats remarquables, si un bon développement sportif, qui se produira peut-être, amenait ses amateurs à le perfectionner."
[P1]


[Notices et techniques de construction de planeurs et avionnettes - P1]

* Specs in L'Aéronautique n° 151, décembre 1931 page 428
Envergure 4,80 m
Longueur 3,50 m
Hauteur 1,30 m
Allongement 5
Surface alaire 9,0 m2
Finesse 5 à 6 (1)
Coef. d'essais statiques 10
Poids à vide 20 kg
Charge alaire 10,3 kg/m2 (2)
Vitesse d'atterrissage 10 m/s
Vitesse de régime 12,5 m/s
Prix 3500 francs

(1) Finesse calculée
(2) Le poids du pilote a été arbitrairement fixé à 75 kg


(Plans de construction de planeurs et avionnettes, ca. 1962)[P7]

Construction de Frédéric MAIX
Fin 2012, Frédéric a construit un petit modèle du type Sport dans le but de tester le pilotage de l'appareil par déplacements du corps du pilote. Mais les résultats ne furent pas concluants et le projet n'eut pas de suite.




Sablier Type Grand Sport [19xx]

Planeur de type Chanute, extrapolation du type Sport.
" Notre "Chanute" type SPORT bien connu pour sa robustesse et sa simplicité de construction est surtout pratique pour l'entraînement sur des pentes assez prononcées. De nombreuses publications comme Les Ailes, La Nature, L'Education Professionnelle, Mon Métier, etc, ont publié les lettres de lecteurs donnant tous les détails sur leur expérience du pilotage de cet appareil particulièrement robuste et maniable...
A noter que cette cellule peut être munie d'un petit moteur de Karting comme le Mc Culloch de 10 CV pesant 5 kg.
La formule de "l'Homme Volant" intégral est dès maintenant une possibilité sportive toute nouvelle et particulièrement attirante."


Sablier type Grand Sport [Coll. Michel Meysin/José Garcia]

Envergure 5,20 m
Longueur 3,98 m
Hauteur 1,30 m
Surface alaire 11,0 m2
Poids à vide 16 kg
Charge alaire 8,3 kg/m2 (1)

(1) Le poids du pilote a été arbitrairement fixé à 75 kg
Sablier Type 10 [1929]

Planeur école
"En 1929, un type d'appareil à poutre en bois plein fut lancé et nombre de clubs en exécutèrent la construction. Devant les résultats de ce type d'appareil et suivant les enseignements qu'il fournit, le type 10 fut étudié, avec une voilure épaisse, à longerons caisson, poutre en caisson de très grande résistance et commandes par leviers..." [P2]
[J2mcL-Planeurs]

"Ce planeur d'une technique "très aviation" est surtout réalisé par les clubs eux-mêmes, sa liasse de construction étant diffusée par la Librairie des Sciences Aéronautiques F. Louis Vivien à un prix très abordable : 30 fr.
Les barres de la poutre ne sont pas en bois plein, mais en caissons de lattes et de contreplaqué, très légères et robustes. Ce système de construction permet de loger les ferrures facilement dans cette poutre à l'aide de cales de remplissage, sans l'affaiblir aux endroits où ces ferrures sont montées.
Les ailes d'un excellent profil semi-épais sont en longerons caisson, et croisillonnées avec notre système de caissonnage alternatif des nervures, solution très commode d'emploi, par suite de la suppression du croisillonnage en corde à piano. Les fournitures de cet appareil sont très faciles à se procurer dans le commerce.
La liasse de dessins est en elle-même un exemple de construction aéronautique bien documenté.
"[P1]

Plans et construction d'un planeur d'entraînement [P2]


[Notice et construction de planeurs et avionnettes - P1]

* Specs in L'Aéronautique n° 151, décembre 1931 page 428
Voilure épaisse. Poutre en barres caissonnées.
Envergure 9,80 m
Longueur 5,70 m
Hauteur 2,00 m
Allongement 7
Surface alaire 14,0 m2
Finesse 8 (1)
Coef. d'essais statiques 12
Poids à vide 90 kg
Charge alaire 11,8 kg/m2 (2)
Prix 5500 francs

(1) Finesse calculée
(2) Le poids du pilote a été arbitrairement fixé à 75 kg
Sablier Type 10 (Vizcaína Aviación) [<= 1936]

Sous le nom Type 10 on trouve également cet avion au catalogue de la Vizcaia Aviacion dans le fascicule "Plans et construction d'un planeur de performance et d'un planeur de type Chanute" (publié en 1936) [P5 p 31]
Monoplan quadriplace de tourisme, d'entraînement et école, de transport et d'utilisations diverses.
Moteur Jacobs 180 CV.
[Projet ?]



[P5]

Sablier type 10 - courrier de Georges Sablier à Michel Meysin, 1965 [Coll. Michel Meysin/José Garcia]

Sablier Type 11 [<= 1932]

Planeur de performance à très grand allongement
[J2mcL-Planeurs]
 [ Projet ?]

"Cet appareil d'un allongement de 14 est étudié pour obtenir un planeur de performance peu coûteux. Sa surface et son poids ont été réduits suffisamment pour pouvoir haubanner les ailes par des cordes à piano sans craindre une trop grande inclinaison des haubans. On sait que dans ce genre d'appareil les formes ramassées sont indispendables pour conserver des qualités de maniabilité et facilité de réalisation.
La construction des planeurs de performance s'oriente actuellement vers les planeurs haubannés à seule fin d'obtenir de plus grands allongements car la construction d'aile épaisse sans hauban ne donne plus de résultats dans ce cas, du fait d'un poids prohibitif annulat les qualités de finesse aérodynamique.
Le poste de pilotage du Type 11 est spacieux. Il a été étudié pour donner des qualités de confort qui jointes à la maniabilité de l'appareil en font une machine propre à l'entraînement des pilotes aussi bien par vent fort que moyen.
La réalisation du point de vue constructif est obtenue par des procédés donnant toutes facilités de réparations et ne donnant aucun aléa, comme dans les appareils de construction compliquée et coûteuse.
La superstructure du fuselage comporte un caisson central auquel est fixé le patin. Sur ce caisson principal sont montés le siège du pilote, le manche à balai et le palonnier, de sorte que le poids du pilote est transmis directement au patin.
De même, les deux cadres principaux supportant la voilure sont encastrés dans ce caisson principal. La coque du fuselage est réunie à cet ensemble qui forme un élément constructif avantageux pour la robustesse locale et générale. Cet ensemble est d'autre part très ramassé pour éviter les masses de construction éloignées, diminuant la maniabilité.
Les dispositions de surfaces nuisibles au point de vue aérodynamique telles que : cabane, carénage, etc... ont été éliminées ou compensées ainsi que les couples d'instabilité qu'elles entraînent. En effet, l'appareil est écourté le plus possible à l'avant pour disposer d'une grande longueur de fuselage entraînant une action très développée des empennages et éviter des surfaces de dérive exagérées vers l'avant. Les surfaces dans la vue de profil sont combinées ainsi que celles de l'empennage, en se rapprochant le plus près possible du centre de gravité.
Cet appareil peut être construit par les clubs. La liasse de plans se trouve en vente à la Librairie Aéronautique F.L. Vivien. " [P1]



Description et construction du planeur de performance type 11 [P5 pages 3 à 20 ]


[P1] [P2]

Envergure 14 m
Longueur 6,60 m
Hauteur 1,85 m
Allongement 14
Surface alaire 14,0 m2
Finesse 22 (1)
Poids maximal 160 kg
Poids à vide 90 kg
Charge alaire 11,5 kg/m2
Vitesse de régime 55 km/h
Vitesse minimum 35 km/h
Prix 9.500 francs
(1) Finesse calculée
Puissance pour ligne de vol avec moteur : 4 CV

[Plans de construction d'un planeur de performance et d'un planeur de type Chanute -P5]
Sablier Type 12 (Ateliers Guédon) [<= 1932]

Avionnette biplace en tandem
[P1] [P2] profil (publicité)
Construit par les Ateliers Guédon

"Cet appareil a été étudié pour fournir un avion de tourisme et d'entraînement de puissance réduite pour être le plus économique possible. La puissance pour maintenir la ligne de vol étant de 8 CV, en le munissant de moteurs de 40 CV, l'excédent de puissance est très considérable.
La concentration des masses, les réalisations constructives simples, les dimensions réduites, les qualités aérodynamiques de la voilure, les faibles charges au mètre-carré et au CV, le confort de la cabine, les gouvernes largement calculées, en font une machine donnant les meilleurs résultats pratiques qui sont à réaliser pour un avion de tourisme devant être mis entre toutes les mains.
Cet appareil peut être muni de moteurs Rhône de 80 CV ou Anzani de 50 CV, dont le prix est des plus abordables. Les moteurs de 100 CV d'avions de tourisme peuvent être montés dessus, la construction très robuste le permettant. Moteurs Renault en ligne et en étoile de 100 CV - Michel de 100 CV - Salmson de 40 CV, 95 CV et 135 CV- Walter 100 CV - Siddeley 100 CV - Argus de 40 CV.
Tarifs étudiés sur demande pour adaptation d'autres moteurs et de réservoirs supplémentaires.
Prix de l'appareil avec moteur Anzani 50 CV ou Gnome-Rhône de 80 CV (réservoir de 2 heures 30) : 18.000 francs
Prix avec moteur Argus de 40 CV : 26.000 francs " [P1]





[Photos Notices... -P1]



[Plan 3 vues - P1]


Envergure 9,90 m
Longueur 6 m
Hauteur 2,20 m
Allongement 7
Surface alaire 13,90 m2
Vitesse de régime 80 km/h
Vitesse maximum 130 km/h
Vitesse minimum 45 km/h
Poids à vide (*) 200 kg
Poids monté 340 kg
Charge alaire 24 kg/m2
Poids au CV 6,6 kg/CV
Plafond 4000 m

(*) Avec moteur Anzani 50 CV

Sablier Type 12 [Plans de construction de planeurs et avionnettes P7]
Sablier Type 12 (Vizcaína Aviación) [<= 1932]

Avionnette biplace en tandem
[P1] [P2] profil (publicité)


[Plans et construction d'une avionnette biplace -P4]


Les deux motorisations proposées pour le type 12
[Plans et construction d'une avionnette et d'un planeur biplaces - P4]


Envergure 9,98 m
Longueur 6 m
Hauteur 2,30 m
Allongement x
Surface alaire 13,80 m2
Vitesse maximum 160 km/h
Vitesse minimum 45 km/h
Poids à vide 256 kg
Poids monté 440 kg
Charge alaire 32 kg/m2 (2)
Plafond 6000 m

Moteur Salmson 44 CV (en étoile)

[Courrier Meysen 3 avril 1965- Coll. Meysin/Garcia]

Sablier Type 12 [Plans de construction de planeurs et avionnettes P7]
Sablier Type 14 [1930]

[P1] Planeur école
"Ce type d'appareil école a été fourni à un grand nombre d'associations. Sa voilure très porteuse, et se déformant bien aux ailerons, lui assure une forte sustentation, et une grande maniabilité qui en rendent son emploi particulièrement pratique. Le patin amovible permet les raparations éventuelles avec une grande facilité. Elles sont du reste très rares, la poutre métallique étant d'une grande robustesse, et le pilote assis directement sur le patin caisson, sans intermédiaire de siège rapporté, évite ainsi les efforts dans la structure. Le galbe du patin permet les atterrissages sous un grand nombre d'angles, et évite les erreurs de prise de contact avec le sol. La légèreté de la poutre évite l'inertie de sa masse, ce qui contribue à la maniabilité excellente de ce modèle.
Sa fabrication semi-industrielle a permis de le réaliser avec une construction métallique avantageuse et de le livrer à des prix peu élevés.
Des milliers de vols ont été effectués avec le Type 14, qui d'autre part a montré sa supériorité à la compétition d'appareils école de Douai, devant plusieurs marques, dont un planeur allemand.
Son haubannage par mâts tous réglés en rend son montage très rapide et facile. Afin de permettre aux associations d'entreprendre rapidement la fabrication d'un planeur, quand elles ne peuvent faire les frais de l'appareil complet, nous livrons toutes les pièces détachées. La description de sa fabrication et tous les plans du Type 14 sont décrits dans la brochure Plans et construction d'un planeur d'entraînement, en vente à la Librairie des Sciences Aéronautiques F. L. Vivien, au prix de 6fr. 50 " [P1]
Description de la construction de la version en tubes d'acier
."Poutre en tubes d'acier soudés. Profil d'aile mince et creux.
Le type 14 construit par les Ateliers André LEGOUGE, Reims (FR) a été fourni aux clubs suivants :
Aéro-club de Champagne, de l'Eure, d'Altkirch, de Créteil, Sidi Bel-Abbes, Aïn M'Lila (Algérie), Douai (gagnant du concours de planeurs école), les Ailes Enghiennoises, l'Agence retheloise d'aviation légère." {P2]


[Plans et construction d'un planeur d'entraînement - P2]



[Plans et construction d'un planeur d'entraînement - P2]


[Notices et techniques de construction - P1]

* Specs in L'Aéronautique n° 151, décembre 1931 page 428
Envergure 9,77 m
Longueur 5,66 m
Hauteur 1,80 m
Allongement 7
Surface alaire 13,5 m2
Finesse 8 (1)
Coef. d'essais statiques 10
Poids à vide 88 kg
Charge alaire 11,5 kg/m2 (2)
Prix 4900 francs
(1) Finesse calculée
(2) Le poids du pilote a été arbitrairement fixé à 75 kg

[Plans et construction d'un planeur d'entraînement - P2]
CONSTRUCTON D'UNE RÉPLIQUE par Frédéric MINARD
Frédéric MINARD (Annecy, France) a entrepris depuis 2008 la construction d'un Sablier type 14 en bois.
[Forum Rétroplane]

2011 ?


2011 ?

Sablier Type 14bis [<= 1932]
[P1] Planeur école
"Cet appareil dérivé du Type 14, est muni d'une voilure d'envergure agrandie, lui donnant plus d'allongement et de surface. Les performances se trouvent ainsi améliorées d'une façon appréciable, et il peut servir pour des vols assez longs et passer facilement les brevets B.
Le haubannage en cordes à piano est en deux travées. La première travée dite de réglage, se monte facilement, du fait de la faible longueur de cette travée et de l'inclinaison des haubans réduite. La première travée montée, l'aile se trouve ainsi solidement installée et la seconde travée de haubans se monte facilement " [P1]


[P1]

Spécifications [P1]
Envergure 11,80 m
Longueur 5,66 m
Hauteur 2,32 m
Allongement 9
Surface alaire 15,50 m2
Poids à vide 75 kg
Charge alaire 8,40 kg/m2 (2)
Prix 5500 francs
Sablier Type 16 [<= 1932]
[P1]
"Poursuivant la recherche d'une poutre caisson, donnant une plus grande simplification constructive, le type 16, et son dérivé le type 20, furent étudiés." [P2]


[Plans et construction d'un planeur d'entraînement -P2]

Sablier Type 18 [<= 1931]

Planeur biplace pour entraînement et vol à voile
[P1] [P2] profil (publicité)

Version planeur de l'avionnette biplace Type 12.
Biplace de 18 m2 de surface portante seulement, mais à voilure porteuse, très robuste, pouvant être muni d'un moteur auxiliaire. Pièces standard avec l'avionnette biplace Type 12. Patin indépendant du fuselage, très facilement amovible. Lancement ou remorquage aisé du fait de sa faible masse.
"pour pouvoir être utilisé pratiquement par les clubs. Le hàubannage par mâts rend son utilisation très pratique. Son poids très léger monté, ainsi que la forte portance de la voilure en font une machine pouvant être lancée très aisément avec des sandow ordina ires. En effet un appareil d'une masse trop, considérable, ne permet pas facilement de bien utiliser la traction du sandow au départ.
L'appareil peut être monté sur roues et patin. Sur roues le départ est rendu des pus faciles , surtout si le terrain est court. De pus le décollage est des plus rapides.
La forte portance du profil et le bon allongement de la voilure, ainsi que sa position très dégagée des intersections du fuselage lui procurent une rapide montée au départ, surtout dans l'utilisation du treuil de lancement. Les postes pilotes sont très confortables et spacieux, pour pouvoir installer la double commande.
La voilure est composée d e trois parties : deux ailes et un plan central de larges dimensions restant monté et réglé. Ce plan central réglé, est une amorce de montage des voilures très commodes.
La robustesse de cet appareil est considérable,étant réalisé avec les éléments de l'avionnette biplace type 12 de 50 CV.
De planeur, la transformation peut être faite en appareil à moteur auxiliaire, permettant d'utiliser des moteurs de motocyclette comme le Harley- Davidson de 18 CV.
Cet appareil en monoplace conserve une charge au mètre carré très peu élevée, permettant de voler dans les vents faibles, comme en biplace d'ailleurs. La c0nstruction très simple, peut être réalisée
facilement par des clubs. La vente de la liasse de plans est effectuée par la Librairie Aéronautique P.-L. Vivien.
Prix du planeur à roues et à patin amovible : 8.000 francs
Prix de la liasse de plans 75 fr." [P1]


[P1]


[Plans et construction d'une avionnette et d'un planeur biplace -P4]


[Plans de construction de planeurs et avionnettes, P7]

* Specs in L'Aéronautique n° 151, décembre 1931 page 428
Envergure 12,80 m
Longueur 6,20 m
Hauteur 3,0 m
Allongement 9
Surface alaire 18,0 m2
Finesse 15 (1)
Coef. d'essais statiques 16
Poids à vide 100 kg
Charge alaire 13,8 kg/m2 (2)
Prix 8000 francs
(1) Finesse calculée
(2) Le poids du pilote a été arbitrairement fixé à 75 kg


Le planeur des deux cousins - février 1939 [8]

Un étrange planeur
Planeur construit entre 1936 et 1939 par les jeunes Henri Müller et Henri Bourlier, à Blussangeaux (Doubs), sur la base des plans du Sablier type 18. Le planeur ne volera jamais, en raison de la guerre.
En 1999, Norbert Mosson récupère le planeur avec pour objectif de le restaurer.
Plus tard, ne pouvant mener à bien cette restauration, faute de temps, il en fera don au GPPA [Musée régional de l'air, Angers-Marcé. [8]

Sablier Type Avionnette Biplace [<= 1936]

Avionnette biplace
Description de la construction dans
" Plans et construction d'une avionnette et d'un planeur biplaces" [[P4] pages 25 à 30


[Plans et construction d'une avionnette et d'un planeur biplace - P4]


[Plans et construction d'une avionnette et d'un planeur biplace - P4]

* Specs in Plans et construction d'une avionnette et d'un planeur biplace
Envergure 9,90 m
Longueur 6,0 m
Hauteur 2,20 m
Allongement 7
Surface alaire 13,90 m2
Poids à vide 200 kg
Poids monté 380 kg
Charge alaire 28 kg/m2
Poids au CV 8 kg/CV
Vitesse de régime 80 km/h
Vitesse maximale 140 km/h
Vitesse minimale 45 km/h
Plafond 5000 m
Moteur Szekeley 50 CV
Sablier Type 19 [1930]

Planeur caréné de la Vizcaina Aviacion (Bilbao) [Manuel pratique de construction des planeurs et motoplaneurs -P3]

Planeur école monoplace à poutre carénée
Description détaillée de la construction dans [P1]
"Cet appareil qui a été étudié pour fournir un modèle d'école amélioré s'est révélé aux essais avec de grandes qualités de planement et de maniabilité qui le font recommander comme planeur de performance.
Le caisson de carénage rapporté est indépendant de la poutre et facilement réparable. Ce carénage est étudié de manière à se raccorder convenablement avec la poutre et à offrir un bon confort au poste pilote.
Prix avec voilure semi-épaisse : 6.500 francs.
Un modèle réalisé avec une voilure de Type 14 de 11 mètres d'envergure permet de passer très facilement tous les brevets de vol à voile. Le Type 19 courant est équipé d'une voilure semi-épaisse à longeron caisson.
Prix avec voilure profil du Type 14 : 6.200 francs. " [P1]

Specs [P1]
Envergure 12,05 m
Longueur 5,64 m
Hauteur 1,53 m
Allongement 8,6
Surface alaire 16,80 m2
Finesse 10 (1)
Coef. d'essais statiques 12
Poids à vide 90-105 kg
Poids monté 168 kg
Charge alaire 10 kg/m2
Vitesse de régime 50 km/h
Vitesse minimum 36 km/h
Taux de chute 1,10 m/s

Planeur "de Créteil" [Notices et technique de construction - P1]



Profil - publicité [P2]

Sablier Type 19 construit par le club de Créteil [L'Éducation Professionnelle 1961]


[Manuel pratique de construction des planeurs et motoplaneurs -P3 planche 45]

* Specs in L'Aéronautique n° 151, décembre 1931 page 428
Envergure 9,8 m
Longueur 5,64 m
Hauteur 2 m
Allongement 7
Surface alaire 14,0 m2
Finesse 10 (1)
Coef. d'essais statiques 12
Poids à vide 90 kg
Charge alaire 11,8 kg/m2 (2)
Prix 6000 francs
   
   

(1) Finesse calculée
(2) Le poids du pilote a été arbitrairement fixé à 75 kg
Sablier Type 19A [<= 1962]

[Coll. Christian Noël]

Appareil très simple et très robuste.Grandes qualités de planement lui ayant permis de battre en compétition des planeurs de performance allemands. La voilure porteuse et la bonne légèreté lui permettent de "s'accrocher" facilement dans de faibles ascendances.
Haubannage par mâts indéréglables. [P7]


[Plans de construction de planeurs et avionnettes, P7]

Envergure 10,83 m
Longueur 5,60 m
Hauteur 1,45 m
Allongement 8,6
Surface alaire 13,65 m2
Vitesse de régime 54 km/h
Vitesse minimale 38 km/h
Poids à vide 95-105 kg
Charge alaire 12,4 kg/m2 (*)

(*) Le poids du pilote a été arbitrairement fixé à 75 kg
Sablier Type 19 Biplace [<= 1936]

Appareil biplace dérivé du Type 19
 [ Projet ?]


[ Px]

Envergure 13,3 m
Longueur 5,66 m
Hauteur 1,65 m
Surface alaire 17,7 m2
Masse à vide 140 kg
Masse maximale 300 kg
Vitesse minimale 43 km/h
Charge alaire 16,9 kg/m2
Sablier Type 19 Biplace Motoplaneur (Vizcaína Aviación) [<= 1936]

Appareil dérivé du type 19A et apte à servir
- de planeur biplace sans train ni moteur,
- de motoplaneur monoplace avec un moteur 18 CV,
- de motoplaneur biplace avec moteur de 30 à 60 CV

Pouvait être équipé de différents moteurs : Aubier-Dunne (moteur de moto), Szeckeley...

 

 


[Coll. José Garcia - courrier Meysen 3 avril 1965]


[Manuel pratique de construction -P3]

* Caractéristiques en motoplaneur biplace

Envergure 13,30 m
Longueur 5,66 m
Hauteur 2 m
Surface alaire 17,70 m2
Finesse 8 (1)
Poids cellule 180 kg
Poids avec moteur Szeckeley 260 kg
Poids monté 460 kg
Charge alaire 26 kg/m2
Poids au CV 9,2 kg/CV
Vitesse de régime 72 km/h
Vitesse minimum 52 km/h
Vitesse maximum 140 km/h
* Caractéristiques en planeur biplace
Envergure 13,30 m
Longueur 5,66 m
Hauteur 1,65 m
Surface alaire 17,70 m2
Poids monté 300 kg
Poids à vide 140 kg
Charge alaire 16,9 kg/m2 (2)
Vitesse de régime 60 km/h
Vitesse minimum 43 km/h


[Plans de construction de planeurs et avionnettes, P7]

[Plans et construction d'un planeur de performance et d'un Chanute, P5 page 31]

[Plans et construction d'un planeur de performance et d'un Chanute, P5 page 31]
Sablier Type 20 [<= 1931]

[P1] Planeur d'école et de sport
"Poursuivant la recherche d'une poutre caisson, donnant une plus grande simplification constructive, le type 16, et son dérivé le type 20, furent étudiés." [P2]
"Poutre monobloc-caisson. Profil mince ou épais à volonté."Petit monoplace d'école pour passer les brevets A et B de vol sans moteur. Poutre monobloc caisson très robuste, le pilote étant assis directement sur le patin, qui, très galbé, pardonne les atterrissages anormaux, les efforts s'étalant d'autre part dans le large caissonnage central. Haubannage par mâts permettant le montage rapide sur piste, et évitant les tensions des haubannages souples. Voilure porteuse et grande manoeuvrabilité. Grande stabilité et faible vitesse d'utilisation. [P7]
"Poutre monobloc-caisson. Profil mince ou épais à volonté."


Sablier type 20 en construction [L'Éducation Professionnelle, 1961]


Planche du plan du Sablier type 20 [Frédéric Minard via Rétroplane]


[P1]

[P1]


[Plans de construction de planeurs et avionnettes, P7]

La voilure est celle du Type 14

* Specs in L'Aéronautique n° 151, décembre 1931 page 428
Envergure 9,80 m
Longueur 5,64 m
Hauteur 1,90 m
Allongement 7
Surface alaire 13,5 m2
Finesse 9 (1)
Coef. d'essais statiques 10
Poids à vide 80 kg
Charge alaire 11,5 kg/m2 (2)
Prix 5500 francs

(1) Finesse calculée
(2) Le poids du pilote a été arbitrairement fixé à 75 kg
Sablier Type 21 [<= 1932]

[P1] Planeur école biplace
"A la demande d'une association, nous avons fiat l'étude d'un appareil à poutre, pouvant emmener un passager en plus du pilote.
Le patin caisson supporte le poids des deux personnes, dont l'une se trouve dans la travée de voilure, presque à l'aplomb du centre de gravité. La voilure de grande surface n'a pas plus d'envergure qu'un appareil monoplace. Ce planeur peut être très pratique pour les clubs désirant faire monter des passagers, et, d'autre part, sa faible charge au mètre carré en fait un excellent appareil d'entraînement. La voilure est en tubes d'acier, le longeron avant servant de bord d'attaque." [P1]


[P1]

Envergure 10 m
Longueur 6,160 m
Surface alaire 16,80 m2
Poids à vide 90 kg
Charge alaire (monoplace) 9,5 kg/m2
Charge alaire (biplace) 13 kg/m2
Prix 6000 francs
Sablier Type 23 [1932]

[P2] Planeur de performance et d'entraînement
 [ Projet ?]

"Ce planeur monoplace de performance est de construction simple, afin de pouvoir être utilisé pour l'entraînement des élèves pilotes. Guère moins coûteux qu'un appareil à poutre, sa voilure d'un allongement de 10 et d'un profil très porteur bien adapté est construite en bois caisson et haubannée par des cordes à piano. Le fuselage de construction très simple est muni d'un patin amovible. Ce dispositif a pour but de faciliter la réparation du patin ou son remplacement et d'éviter des avaries au fuselage.
L'empennage est supporté par deux dérives venues de forme avec le fuselage, donnant une construction très robuste de la partie arrière et un montage facile des empennages. La disposition surélevée des gouvernes assure un bon rendement aérodynamique et une grande stabilité de l'appareil.
La cabane du fuselage, ainsi que le caisson support de haubans de voilure, sont de construction simple et dégageant la voilure de toute interaction.
Le poste de pilotage confortable et spacieux est équipé de commandes disposées de façon pratique. "
[P1]


[P1]

Envergure 12,04 m
Longueur 5,78 m
Hauteur 1,92 m
Surface alaire 14,45 m2
Poids à vide 90-110 kg
Prix 8.500 francs
Sablier Type 24 [<= 1931]

Planeur école démontable : voilure en 3 parties et poutre en 2 parties.


[P1]

* Specs in L'Aéronautique n° 151, décembre 1931 page 428
Envergure 9,00 m
Longueur 5,650 m
Hauteur 1,920 m
Allongement 7
Surface alaire 12 m2
Finesse 8 (1)
Coef. d'essais statiques 16
Poids à vide 80 kg
Charge alaire 12,9 kg/m2 (2)
Prix 5500 francs
   
   
(1) Finesse calculée
(2) Le poids du pilote a été arbitrairement fixé à 75 kg
Sablier Type 26 Hydro [1932]
[P1] Hydroplaneur dérivé du Type 14, à poutres jumelées. [P2]
 [ Projet ?]
"Cet hydroplaneur, dérivé du planeur-école Type 14, a été créé à la demande d'associations nautiques, désirant pratiquer le vol remorqué derrière canot automobile.
La vitesse de ces canots, même s'ils sonr réputés très rapides (à part les appareils de compétition hors séries) se tient aux environs de 50 km/h. Il faut donc une cellule pouvant maintenir sa ligne de vol à cette vitesse.
La voilure du Type 14 a formé le principal élément de cet appareil, qui est muni en outre d'un plan central réunissant deux poutres jumelées du Type 14 et deux flotteurs. Les flotteurs ont été étudiés avec le plus grand soin pour avoir une grande robustesse et offrir une forme hydrodynamique la meilleure possible pour un appareil de ce genre. Le redan de déjaugeage est disposé pour permettre les décollages et l'hydroplanage préliminaire du décollage facilement. Le galbe avant du fond du flotteur est prévu pour offrir une surface de contact progressive en cas d'amerrissage incliné et éviter la prise de l'eau par en dessus." [P1]


[P1]

Spécifications dans [P1]
Envergure 10,98 m
Longueur 5,68 m
Hauteur 1,96 m
Allongement 7
Surface alaire 14,80 m2
Poids à vide 115 kg
Charge alaire 12,4 kg/m2 (1)
Charge alaire 17,2 kg/m2 (2)
Prix 8000 francs

(1) En monoplace
(2) En biplace
Sablier Type 27 [<= 1932]

[P1] Avionnette
 [ Projet ?]

Sablier Type 28 [<= 1932]
[P1] Planeur d'entraînement monoplace
 [ Projet ?]
"Ce planeur de la catégorie des types écoles genre "secondary" est muni de la voilure du planeur école à poutre Type 14. Il est étudié pour permettre aux clubs ayant déjà un planeur à poutre d'avoir un planeur à fuselage pour réaliser de petites performances et permettre les brevets C. Il peut être muni d'un moteur auxiliaire." [P1]


[P1]

Spécifications dans [P1]
Envergure 9,77 m
Longueur 5,70 m
Surface alaire 13,23 m2
Poids à vide 90 kg
Charge alaire (monté) 12 kg/m2
Prix 6.200 francs
Sablier Type 29 [<= 1932]
[P1] Avionnette
 [ Projet ?]
"Avionnette très légère au mètre carré. Peut être munie du moteur 25 CV Anzani. Avec ce moteur on a un appareil peu chargé au mètre carré et une bonne avionnette pour l'entraînement de piste." [P1]


[P1]

Spécifications dans [P1]
Envergure 9,77 m
Longueur 5,70 m
Surface alaire 13,23 m2
Poids à vide 120 kg
Moteur Clerget 18 CV
Charge alaire (monté) 14,3 kg/m2
Poids au CV (monté) 10,5 kg/m2
Prix 10.000 francs
Sablier Type 30 (Vizcaína Aviación) [19xx]

Bimoteur d'applications civiles et militaires
 [ Projet ?]


[Coll. José Garcia - courrier Meysen 3 avril 1965]

Sablier Type 31 [<= 1932]
[P1] Avion léger monoplace rapide
 [ Projet ?]
"Caractéristiques avec moteur Salmson A.D. 9 de 40 CV. Peut être muni de moteurs de 60-90 et 120 CV, et être monté avec des réservoirs spéciaux.
Disposition constructive de l'attache de voilure et de l'atterrisseur au même point, permettant par le caissonnage des attaches à cet endroit un écoulement de l'air. De plus, l'envergure est réduite ainsi, ce qui est avantageux au point de vue de la diminution d'inclinaison des haubans.
Prix de la cellule : 10.000 francs"
[P1]

[P1]
Specs in P1 p 14
Envergure 6,60 m
Longueur 5,41 m
Profil des voilures Besson n° 12
Allongement 6,6
Surface alaire 6,60 m2
Poids à vide 175 kg
Poids monté 270 kg
Charge alaire 41 kg/m2
Poids au CV 5,40 kg/CV
Vitesse de régime 123 km/h
Vitesse maximum 240 km/h
Vitesse minimum 70 km/h
Plafond 6.000 m
Vitesse de montée 5,50 m/s
Montée à 1.000 m 3 m. 10 sec.
Sablier Type 32 [<= 1932]
[P1] Planeur d'école et d'entraînement et de semi-performance
 [ Projet ?]

[P1]
"Cet appareil est une réalisation de poutres en caisson, faites pour recevoir une voilure de grande dimensions et de forte sustentation. L'aspect particulier de cette poutre est néanmoins très classique. Larges raccords de la surface du patin avec le caisson support siège pilote et attache de voilure. Le haubannage en cordes à piano nécessite une cabane dans le prolongement de laquelle se trouve la barre supérieure de poutre d'empennage. Cette barre ainsi surélevée place la surface de dérive qu'elle comporte au dessus de la voilure et par conséquent lui donne une bonne stabilité qui s'ajoute à celle de la dérive et des gouvernes de direction qui se raccordent d'une manière très robuste. La surface de ces gouvernes se trouve avoir un certain allongement en hauteur augmentant le rendement
La poutre, dont les barres sont très écartées, favorise ainsi l'agrandissement considérable de l'évidement unique et lui donne une grande résistance ainsi que la faculté de disposer les haubans leur permettant de travailler sur des angles très ouverts et par conséquent avantageux.
Ce modèle de planeur convient pour les clubs désireux de posséder une cellule de très grande sustentation et de pouvoir même passer des brevets C, au treuil, sur un appareil à poutre d'entraînement courant.
La voilure est la même que celle du planeur biplace Type 18 ." [P1]
Specs in P1 p 6
Envergure 12,90 m
Longueur 5,50 m
Hauteur 3 m
Allongement 9,4
Surface alaire 18 m2
Finesse (calculée) 8
Coef. d'essais statiques 16
Poids à vide 100 kg
Poids monté 170 kg
Charge alaire 9,4 kg/m2
Prix 6.500 francs

 

Sablier Type 33 [<= 1932]
[P1] Avionnette légère biplan monoplace rapide, dérivée du Type 31
 [ Projet ?]
"Pour cela adjonction d'une voilure supérieure. Faibles charges au mètre-carré et au CV, donnant une grande vitese par régime de vol, à un très petit angle sur un profil rapide et de grand écart de vitesse.
En comparaison avec le Type 31, on obtient un plafond plus élevé, malgré l'augmentation de poids, du fait de l'augmentation de finesse due à l'adjonction d'une surface pour la même résistance à l'avancement. Vitesse de montée diminuée très légèrement sous l'influence du poids prédominant." [P1]


[P1]

* Specs in P1
Envergure 6,60 m
Longueur 5,41 m
Allongement 6,6
Surface alaire 13,20 m2
Profil des voilures Besson n° 12
Poids à vide 215 kg
Poids monté 310 kg
Charge alaire 23,50 kg/m2
Poids au CV 6,20 kg/CV
Vitesse de régime 94 km/h
Vitesse d'atterrissage 55 km/h
Vitesse maximum 200 km/h
Plafond 7.300 m
Vitesse de montée au sol 5,16 m/s
Montée à 1.000 m 3 m. 20 sec.
Sablier Type 36 [<= 1932]

[P1] Planeur école très bon marché
"Nous classons ce planeur après les appareils d'amateurs. Il a été étudié pour pouvoir fournir aux associations ne disposant que d'un budjet très limité un appareil d'école permettant de réaliser des vols suffisamment intéressants de de passer les brevets A. Il peut servir de deuxième appareil pour les clubs possédant déjà un planeur classique, dans le genre de nos modèles types 10, 14 ou 20. Cela permet de procéder rapidement à l'entraînement des débutants, avant de les faire passer sur les types d'emploi courant.
Le prix de fabrication très réduit pour lequel il a été étudié, a obligé précisément à soigner particulièrement sa technique qui est dérivée des appareils réalisés précédemment. Le patin du Type 14 est muni d'une poutre simplifiée et à nombre de barres restreint. La voilure réduite d'nvergure est à profil épais et très porteur. Les ailerons dépassan et compensés sont de grande surface, pour augmenter l'envergure et donner une maniabilité ne devant pas faire défaut dans un tel appareil.
Ce modèle d'appareil très léger et ne nécessitant qu'un petit sandow de lancement peut être très utile aux clubs de jeunes gens." [P1]
 [ Projet ?]


[Notices et techniques de construction - P1]

Envergure 8,60 m
Longueur 5,05 m
Surface alaire 9 m2
Poids à vide 45 kg
Charge alaire 12,2 kg/m2 (1)
Prix 3.200 francs

(1) Le poids du pilote a été arbitrairement fixé à 75 kg
Sablier Type 36 (Vizcaína Aviación) [19xx]

Monoplan d'entraînement et d'utilisations diverses. Moteur 4 cylindres en ligne.
 [ Projet ?]


[Coll. José Garcia - courrier Meysen 3 avril 1965]

Sablier Type 39 [<= 1932]
[P1] Avionnette monoplace à faible puissance
 [ Projet ?]
Cet appareil de la catégorie de l'avionnette Type 4 est une réduction de l'avionnette Type 12 biplace. Les moteurs (Clerget 18 CV ou Salmson 3 cylindres 17 CV) peuvent être montés en bout.
 



[P1]

* Specs in P1
Envergure 7,02 m
Longueur 5,20 m
Hauteur 1,85 m
Allongement 7
Surface alaire 7 m2
Finesse 8 (1)
Coef. d'essais statiques 16
Poids à vide 120 kg
Poids monté 220 kg
Charge alaire 31 kg/m2
Poids au CV 12 kg/CV
Vitesse de régime 90 km/h
Vitesse d'atterrissage 50 km/h
Prix (1) 10.000 francs
(1) Avec moteur Clerget
Sablier Type 40 [ca. 1936]

Biplace côte à côte démontable d'exportation.
Moteur 60 CV 5 cylindres Le Blond. 28000 francs.
 [ Projet ?]



[Plans et construction d'un planeur de performance et d'un Chanute, P5 page 31]

Sablier Type 42 (Vizcaína Aviación) [19xx]

Appareil de transport et tourisme. Moteur 6 cylindres en ligne (?)
 [ Projet ?]



[Coll. José Garcia - courrier Meysen 3 avril 1965]

Sablier Type 50 (Vizcaína Aviación) [19xx]

Bimoteur pour applications commerciales et militaires.
 [ Projet ?]


[Plans et construction d'un planeur de performance et d'un Chanute, P5 page 31]

[Plans et construction d'un planeur de performance et d'un Chanute, P5 page 31]

[Coll. José Garcia - courrier Meysen 3 avril 1965]

Sablier Type 1952 [1952]


[coll. Glacier Girl via forum Rétroplane]


[Coll. Michel Meysin/José Garcia]

Envergure 7,182 m
Longueur 4,365 m
Surface alaire 7,83 m2
Corde aile 1,09 m
Poids à vide 90 kg (1)
Poids monté 175 kg
Charge alaire kg/m2 (2)
Poids au CV (Solo) 8 kg/CV
Poids au CV (Coventry) 14,5 kg/CV
Vitesse de régime 90 km/h
Vitesse maximum 120 km/h
Vitesse minimum 46 km/h
Taux de montée (Solo) 3,5 m/s


(1) Avec moteur Coventry Victor 12 CV ou Solo 24 CV

Puissance pour maintien de la ligne de vol : 9 CV

[J2mcL-Planeurs]

Construction d'un modèle réduit par José Garcia
Éhelle 1/1,5 = 0,66, envergure 4,22 m
 

Michel Meysin (à gauche) et José Garcia, 01/2015 [7]


La maquette après son premier vol, 08/2015

Sablier Type 4/52 [19xx]

Monoplan monoplace à train d'atterrissage surbaissé de type "motoplaneur"


[Coll. Michel Meysin/José Garcia]

Envergure 7,182 m
Longueur 4,365 m
Surface alaire 7,83 m2
Corde aile 1,09 m
Poids à vide 90 kg (1)
Poids monté 175 kg
Charge alaire kg/m2 (2)
Poids au CV (Solo) 8 kg/CV
Poids au CV (Coventry) 14,5 kg/CV
Vitesse de régime 90 km/h
Vitesse maximum 120 km/h
Vitesse minimum 46 km/h
Taux de montée (Solo) 3,5 m/s

(1) Avec moteur Coventry Victor 12 CV ou Solo 24 CV

Puissance pour maintien de la ligne de vol : 9 CV
Sablier Type 61 [<= 1932]
[P1] Avion biplan léger biplace
 [ Projet ?]

"Étudié pour les facilités de pilotage et les commodités du tourisme.
Adaptation éventuelle de tous moteurs en ligne ou en étoile d'environ 100 CV : Renault, Cirrus, Fiat, Walter, Salmson 95 CV et 150 CV, etc.
Prix de la cellule : 26.000 francs" [P1]

 

 


[P1]

Specs in [P1]
Envergure 8,40 m
Longueur 7,80 m
Surface alaire 19 m2
Profil Besson n° 12  
Poids à vide 340 kg
Poids utile 300 kg
Poids monté 640 kg
Charge alaire 33,5 kg/m2
Moteur Renault 100 CV
Poids au CV 6,4 kg/CV
Vitesse d'atterrissage 55 km/h
Vitesse de régime 105 km/h
Vitesse maximum 200 km/h
Plafond 5.000 m
Montée à 1.000 4 m. 10 sec.
Sablier Type 62 (Vizcaína Aviación) [19xx]

Monoplace d'entraînement et d'utilisations diverses
 [ Projet ?]


[Courrier_Meysin_1965-04-03, coll. Michel Meysin/José Garcia]

Sablier Type 68 [<= 1932]
[P1] Avion de sport et d'acrobatie
 [ Projet ?]

"Les dimensions réduites de cet appareil et sa faible charge au CV et au mètre-carré, alliées à une grande robustesse en font une machine très maniable. Les masses ont été pour cela très concentrées et les gouvernes très développées." [P1]
Prix avec équipement de moteur Rhône 80 CV pour entraînement de piste : 18.000 francs

 


[P1]

Specs in [P1]
Envergure 8,40 m
Longueur 5,90 m
Hauteur 2 m
Surface alaire 9,64 m2
Allongement 7,3
Poids à vide (*) 270 kg
Poids monté 350 kg
Charge alaire 36,4 kg/m2
Poids au CV 2,4 kg/CV

(*) Avec moteur Salmson 9 AC 150 CV
Sablier Type 82 (Vizcaína Aviación) [19xx]

Quadriplaces (ou bi ?) d'entraînement et d'utilisations diverses.
 [ Projet ?]


[Courrier_Meysin_1965-04-03, coll. Michel Meysin/José Garcia]

Sablier Type 94 (Vizcaína Aviación) [19xx]

Appareil de transport et tourisme
 [ Projet ?]



Moteur 4 cylindres en ligne [Courrier_Meysin_1965-04-03, coll. Michel Meysin/José Garcia]

Sablier Type 100 [<= 1936]

Sablier Type 100 [L'Éducation Professionnelle, 1961]


Monoplace de sport dessiné pour Vizcaína Aviación
[Courrier_Meysin_1965-04-03, coll. Michel Meysin/José Garcia]


[Plans et construction d'un planeur de performance et d'un type Chanute, P5 p 31]


[Plans de construction de planeurs et avionnettes, P7]

Caractéristiques avec moteur Szeckeley de 50 CV  [ Projet ?]
Envergure 9,92 m
Longueur 6,09 m
Surface alaire 11,50 m2
Poids à vide 120 kg
Poids en charge 280 kg
Charge alaire 24,40 kg/m2
Vitesse minimum 38 km/h
Vitesse maximum 190 km/h
   
Sablier Type 140 [<= 1936]


[Plans de construction de planeurs et avionnettes, P7]

 [ Projet ?]
Envergure 7,22 m
Longueur 5,595 m
Surface alaire 6,0 m2
Allongement 9
Profil d'aile STAé 57A
Poids cellule 72 kg
Poids appareil 105 kg
Poids monté 190 kg
Charge alaire 31,50 kg/m2
Poids au CV 31 kg/CV
Vitesse de régime 90 km/h
Vitesse minimum 60 km/h
Vitesse maximum 120 km/h
Vitesse d'atterrissage 45 km/h
Puissance pour ligne de vol : 7,5 CV
Sablier Type 300 [19xx]


[Coll. Michel Meysin/José Garcia]

 [ Projet ?]
Envergure 7,32 m
Longueur 5,30 m
Hauteur 1,63 m
Allongement 7,7
Surface alaire 7,10 m2
Poids à vide 160 kg
Poids monté 300 kg
Charge alaire 42 kg/m2
Poids au CV 4,6 à 7,5 kg/cv
Vitesse de régime 100 km/h
Vitesse maxi (avec 65 CV) 230 km/h
Vitesse minimum 65 km/h
Pour moteurs Volkswagen 35/40 CV, Continental 65 CV...
Sablier Type 500 [19xx]

Double et simple commandes. Aile d'une seule pièce à grande résistance et simplicité de fabrication. Train à très large voie. Le fuselage à cockpit cabine est généré et construit comme un fuselage découvert, sans complication de longerons principaux interrompus.


[Plans de construction de planeurs et avionnettes, P7]

 [ Projet ?]
Envergure 8,55 m
Longueur 8,63 m
Hauteur 0 m
Allongement 6
Surface alaire 12 m2
Profil 23012
Coef. d'essais statiques  
Poids en charge 360 kg
Charge alaire 30 kg/m2 (1)
Poids au CV 8 km/CV
Vitesse maximum 160 km/h
Taux de montée 3,60 m/s
(1) En monoplace
Moteur MENGIN 2 cylindres, 45 CV
Sablier Type 800 [19xx]

Monoplan biplace double commande côte à côte


[Coll. Michel Meysin/José Garcia]

 [ Projet ?]
Envergure 9,20 m
Longueur 2,25 m
Allongement 6,5
Surface alaire 12,80 m2 (1)
Profil 23012
Poids en charge 390 kg
Charge alaire 30 kg/m2 (2)
Charge au CV 10 kg/CV
Vitesse maxi 200km/h
Vitesse mini 48 km/h
Vitesse régime 80km/h
Taux de montée 4 m/s

(1) Hors fuselage
(2) Caractéristiques en biplace avec moteur MENGIN 40/45 CV
Puissance pour maintenir la ligne de vol : 12 CV
Sablier Type Scooter Ultra-Léger [19xx]


[Coll. Michel Meysin/José Garcia]


 [ Projet ?]
Envergure 6,12 m
Longueur 3,86 m
Hauteur 1,48 m
Allongement 6,5
Surface alaire 0 m2
Poids en ordre de vol 160 kg
Poids à vide 45 kg
Charge alaire 25 kg/m2
Poids au CV 23 kg/CV
Vitesse 76 km/h

Puissance pour maintien de la ligne de vol : 4,5 CV
Sablier Type Biplan démontable [19xx]

Un fois démontéé, chaque élément ne dépasse pas la longueur de 1,60 mètre.


[Coll. Michel Meysin/José Garcia]


 [ Projet ?]
Envergure 4,866 m
Longueur 3,59 m
Hauteur 1,40 m
Surface alaire 5,023 m2
Poids à vide 90 kg (1)
Poids monté 180 kg
Charge alaire 35 kg/m2
Poids au CV (Solo) 7,5 kg/CV
Vitesse de régime 92 km/h
Vitesse maximale 120 km/h
Vitesse minimale 62 km/h
Plafond 4200 m

(1) Avec moteur Coventry Victor ou Solo 24 CV
Puissance pour maintenir la ligne de vol : 8 CV
Sablier Type Estafette X [19xx]

L'Estafette Sablier type X a été conçue pour une construction rapide, car les ferrures du fuselage se montent après la construction de celui-ci.
Cet appareil a été établi pour l'apprentissage, le tourisme et les utilisations militaires nécessitant son emploi comme estafette, appareil d'école et d'entraînement, apte à être employé sur des aérodromes situés à des altitudes élevées, comme ceux des Andes péruviennes, pour lesquels il a été étudié.


[Coll. Michel Meysin/José Garcia]

 [ Projet ?]
Envergure 7,604 m
Longueur 6,0 m
Hauteur 1,98 m
Surface alaire 12,87 m2
Poids à vide 210 kg (1)
Poids en vol 480 kg
Charge alaire 37,40 kg/m2
Poids au CV 6 kg/CV
Vitesse 180 km/h
Vitesse minimale 52 km/h

(1) Avec moteur 80 CV en ligne
Sablier Type "Enseignement" École [19xx]

"Poutre très allégée, mais très robuste. Voilure allongée pour ce type d'appareil, et pilote reculé sous l'aile, centrant légèrement porteur l'empennage, lequel, très développé, et à grand levier d'action, est particulièrement puissant.
Le poids très léger de cet appareil, et sa faible charge au mètre-carré alliée à une bonne portance, lui permet d'être lancé à l'aide d'une corde, en courant, par vent de de 4 à 5 m/s, économisant ainsi treuil ou sandow.
Robuste, très bon planeur pouvant entrer en compétition avec des planeurs d'entraînement."


[Plans de construction de planeurs et avionnettes- P7]

 [ Projet ?]
Envergure 9,99 m
Longueur 5,40 m
Allongement 8,3
Surface alaire 12 m2
Poids à vide 65 kg
Poids monté 144 kg
Charge alaire 12 kg/m2
Vitesse de régime 52 km/h
Vitesse minimale 40 km/h
Sablier Type "Enseignement" Performance [19xx]

Planeur monoplace de dimensions réduites...


[Plans de construction de planeurs et avionnettes- P7]

 [ Projet ?]
Envergure 12 m
Longueur 5,40 m
Allongement 12
Surface alaire 12 m2
Poids à vide 63 kg
Poids monté 144 kg
Charge alaire 12 kg/m2
Vitesse de régime 50 km/h
Vitesse minimale 40 km/h
Sablier Type "Enseignement" Biplace côte à côte caréné [19xx]

Biplace côte à côte..Possibilité d'équiper en motoplaneur..


[Plans de construction de planeurs et avionnettes- P7]

 [ Projet ?]
Envergure 11,58 m
Longueur 6,73 m
Surface alaire 18,52 m2
Poids à vide 160 kg
Poids monté 320 kg
Charge alaire 17,3 kg/m2
Vitesse de régime 62 km/h
Vitesse minimum 42 km/h
Sablier Type Montevideo [19xx]

Planeur de performance

*
[Coll. Michel Meysin/José Garcia]


 [ Projet ?]
Envergure 15,60 m
Longueur 5,36 m
Hauteur 0 m
Allongement 13,6
Surface alaire 18 m2
Finesse 24 (1)
Poids en ordre de vol 260 kg
Poids à vide 195 kg
Charge alaire 15,55 kg/m2

(1) Finesse calculée
Sablier Type Uruguay [19xx]


[Coll. Michel Meysin/José Garcia]


 [ Projet ?]
Envergure 4,96 m
Longueur 4,25 m
Surface alaire 5,15 m2
Poids à vide 90 kg
Poids maximal 190 kg
Charge alaire 31 kg/m2
Poids au CV (1) 8 kg/CV
Vitesse de vol 125 km/h
Vitesse minimale 45 km/h

Moteur Aubier-Dunne 18 CV ou Solo 24 CV
(1) Avec moteur Solo 24 CV
Orthoptère individuel Sablier-Phély [1955]

En , . [17]


Georges SABLIER (à droite) et PHÉLY entourent le mannequin présentant l'orthoptère
[coll. C. Bouillard]

Exposition de l'orthoptère - lieu et date inconnus
[coll. C.Bouillard]
Affiche en arrière-plan :
SABLIER PHÉLY
xxxxxxx
Centre Technico-Pédagogique
xx xxxxxxx
76, rue Lauriston Paris 18e
1iere Catégorie à
Prototype d'orthoptère individuel Xxxxxxxx (?)
5ème catégorie
Dessiné (?)

[coll. C. Bouillard]
La photo ci-contre est intéressante car elle nous permet de la dater. Elle a certainement été prise peu de temps après le Bol d'Or 1955, gagné cette année-là (en catégorie 175 cc) par l'équipe Georges Agache/Alain Dagan, sur une moto équipée d'un moteur Ydral.
Elle montre un deuxième prototype, construit avec cette fois deux rotors contrarotatifs, mus par un moteur Ydral.

[coll. C. Bouillard]

Le moteur Ydral et le mécanisme d'entraînement
[coll. C. Bouillard]
De Rougé Le Kersaint [1932]

En 1932, un ingénieur français, Charles de ROUGÉ, fait construire un planeur poutre Sablier [type 24] afin d'expérimenter un système de stablisation longitudinale des aéronefs basé sur le montage d'élytres au-dessus de la voilure. L'appareil est construit par la société Eriann, dont le président est Mr de KERSAINT qui donnera son nom au planeur. Peint en rouge, il effectue les premiers vols à Beynes-Thiverval, aux mains du pilote Jean MALTERRE, fin 1933. Les premiers vols ayant été concluants, Charles de ROUGÉ poursuivra les essais jusqu'en 1935, après avoir purement et simplement supprimé la queue du planeur. [14]
[J2mcL-Planeurs]


Le Kersaint, première version Sablier Type 24 modifié [14]

Le pilote Jean MALTERRE réalise les premiers vols, à Beynes-Thiverval, fin 1933 [14]
SOURCES DOCUMENTAIRES

[1] Le vol à voile et l'association française aérienne Rapport officiel du congrès de Combegrasse & programme du congrès de Vauville 1922 - 1923, HOUARD, Georges (1923)  - collection J-M. Mesot. [p. 78. Specs + description].
[2] Les années 20, Combegrasse, Itford Hill, VAYSSE, Pierre, Vieilles Plumes n° 8 (1997) [p. 67. Plan 3 vues du Sablier type 1 (1922)]
[3] Sablier, site Aviafrance :
http://www.aviafrance.com/constructeur.php?ID_CONSTRUCTEUR=1154
[4] Coll. Michel Meysin/José Garcia. Documents que Michel Meysin a obenus de Georges Sablier avec lequel il a correspondu en 1965 : lettres, tryptiques et plans de divers appareils. Il en a fait don à José Garcia en 2013.
[5] Coll. Christian Noël,. Christian Noël, petit-fils de Maurice BROCHET, a rassemblé de nombreux documents, en particulier photographiques, relatifs au vol sans moteur durant les années 1920. Il a a créé le site Maurice Brochet
[6] Historique des modèles réduits, par Georges Sablier, sujet initié par Jean-Pierre Di RIENZO sur le forum Rétroplane.
[7] Sablier Type 52, construction d'un modèle réduit par José GARCIA, forum Rétroplane.
[8] Un étrange planeur, Norbert Mosson, forum Rétroplane.
[9] Je n'ai pas retroouvé ces articles.
[10] J'ai pu me procurer un exemplaice de ce livret très intéressant qui présente les productions Sablier en 1932 (octobre 2015).
[11] I.P.F. : Ingénieurs Professionnels de France. réunis au sein de la Société Nationale des Ingénieurs Professionnels de France, une association créée en 1936 qui a pour but la certification d'ingénieurs, accréditée par le COFRAC. La certification d'ingénieur professionnel permet d'attester de l'exercice réel d'une compétence d'ingénieur et d'une spécialisation déterminée.
[12] L'Education Professionnelle, 2 rue Marengo, Paris 1er
[13] Numéro spécial "Jacques Lerat", Bulletin des 4A. Via Bernard DEUREUDRE
[14] Les élytroplans de Charles de Rougé, Jean-Marc Truchet, La Plume du Temps, 2007, p 67-70
[15] Congrès de Vauville 1923, article(s) dans L'Ouest-Éclair, journal local.
[16] Plans et construction d'une avionnette et d'un planeur biplaces (1936). Photo de couverture. On voit nettement le panneau de la "Fabrica" au pied du type 12.
[17] Club Ydral France: http://www.club-ydral.net/ Photos via Catherine Bouillard (04/2017)..

Page créée le 29/09/2015 ; dernière mise à jour le 04/05/2017
Des vieilles toiles aux planeurs modernes © ClaudeL 2003 -