Accueil
Les concours de vol sans moteur
des années 1920

PAGE EN CONSTRUCTION

Le développement du vol à voile s'est traduit par l'organisation de concours dans divers pays à partir des années 1920. Mais il y avait eu auparavant des meetings ou rassemblements de plus ou moins grande importance.


1910 - Semmering (Autriche)
 

Le Rodelgleiter pendant le concours de Semmering 1910

En février 1910, un concours de vol sans moteur est organisé au col de Semmering, dans le sud de l'Autriche, une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Wiener-Neustadt. Ce col d'une altitude de 935 mètres permet de passer de la Basse-Autriche à la Styrie.
Le vainqueur de ce concours fut le Capitaine Hans von UMLAUFF. Il participait avec un planeur biplan, avec stabilisateur horizontal à l'avant, appelé Rodelgleiter ["planeur luge"] qu'il avait conçu avec LOHNER, et construit par la firme Lohner Flugzeugbau, créée par ce dernier en 1909.
Il réalisa la plus longue glissage du concours : 70 mètres.

[Luftfahrzeugbau in Österreich, Keimel 2003 p 84]
[Chez le Peps, photo]

 
1911 - Semmering (Autriche)
Un concours est de nouveau organisé sur le même site l'année suivante. La compétition était organisée par la K.u.K. Osterreichischen Flugtechnischen Verein, et par le Österreichischen Wintersport-Club. Elle avait été initialement prorgrammée pour le 15 janvier 1911, mais en raison des chutes de neige trop tardives, elle eut finalement lieu le dimanche 12 février 1911. La compagnie ferroviaire Südbahn avait coupé des arbres et aménagé le terrain pour allonger la piste de décollage et élargir le terrain d'atterrissage, afin de permettre des vols même en cas de vent de travers.

Viktor Klobučar en vol à Semmering, 12 février 1911

Six pilotes sont inscrits à cette compétition. Les trois premiers sont des militaires, pilotes expérimentés :
- le Capitaine Hans von UMLAUFF, qui avait déjà participé en 1910,
- le Lieutenant MILLET,
- le Lieutenant de Vaisseau Victor KLOBUČAR.

Les autres sont des novices :
- Kart ZIERHUT,
- le Lieutenant de Vaisseau VIO,
- l'ingénieur Otto WORISEK.

Les planeurs se répartissaient en 3 monoplans et 3 biplans. Il y avait en plus le monoplan du Lieutenant FORTIN et le biplan de M. LIST, mais ces deux planeurs n'ont pas pu être montés à temps pour concourir.

Les pilotes avaient la possibilité de faire 3 vols, toute assistance au lancement étant interdite. Les planeurs prenaient de la vitesse en glissant sur une piste enneigée de 90 mètres, dans une pente d'environ 30 degrés.
L'ordre des départs avait été tiré au sort.

 

Résultats :
l. KLOBUČAR (39,50 m ; 63 m ; 40,50 m - distance totale 143 m)
2. WORISEK (41,50 m; 35,50 m and 44 m - distance totale 12l m)
3. MILLER (27,50 m : 47,50 m ; 33 m - distance totale 108 m).
4. ZIERHUT (42 m ; 26 m ; 30 m - distance totale 98 m).
5. VIOo (27 m ; 0 m ; 29.50 m - distance totale 56,50 m).
6. von UMLAUFF (15,50m ; 6m ; 28,50 m - distance totale 50 m).

[ViktorKlobučar Winner of the 1911 gliding competition at Semmering, Austria, VGC News n° 139, hiver 2013, p 28-29]

1920 - Premier concours de la RHÖN (Allemagne)

Avec un soutien inconditionnel d'Oskar Ursinus, le "Verband der Deutschen Modell und Gleitflugvereine e.V." organise du 15 juillet au 7 septembre 1920 un concours de vol sans moteur sur la Wasserkuppe, massif dans la Rhön..
25 participants.
Une majorité de biplans, des monoplans et même un triplan de 4 mètres d'envergure. Ces machines montraient que la construction des planeurs n'avait guère progressée depuis les années d'avant-guerre.
Le 9 août Eugen von Loessl se tue sur son biplan. A la suite de la rupture de l'empennage en vol, il fit une chute de 150 mètres.
Le meilleur vol fut celui de Willy Pelzner avec son biplan avec un temps de 52 secondes et une distance parcourue de 452 mètres. Les planeurs étaient lancés à la main.
Presque à la fin du concours, Wolfgang Klemperer arrive avec ses étudiants de Aachen et leur Schwarze Teufel, monoplan cantilever à ailes épaisses. Ce fut la seule machine de conception récente présente. Elle réalisé le meilleur vol, 2 minutes 22 secondes, distance 1830 mètres. Signalons que Klemperer a imaginé et mis en oeuvre pour la première fois le lancement par sandow.
Klemperer était l'assistant de Theodor von Karman à l'Institut Polytechnique d'Aachen (Aix-la-Chapelle), et il avait dirigé l'équipe d'étudiants de l'institut qui a construit le Schwarze Teufel dans le cadre du FVA (Flugwissenschaftlichen Vereinigung Aachen), association pour la recherche dans le domaine du vol sans moteur.
Il faut signaler la participation du jeune Peter Riedel avec un biplan de sa conception, le Rhönbaby.

[1] Start in den Wind, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 61 à 72, 15 photos
[2] Storia ed Evoluzione dell'Aliante
, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 19

 

1921 - 2e concours de la RHÖN (Allemagne)


10 au 25 août 1921

45 inscrits, 24 présentes durant le concours dont 14 ont volé.
Une commission technique (TEKO) fut mise en place pour valider les inscriptions. Certaines machines furent exclues comme le FS-1 de Ferdinand Schultz jugé trop fragile. En revanche, des planeurs équipés du profil "Widderhornprofile" furent acceptées. Ce profil, dessiné par Gustav Lilienthal, frère du célèbre Otto, fut un fiasco total. Les étudiants de l'Institut d'Aachen participèrent avec leur Blaue Maus et ceux de l'Akademische Fliegergruppe de Hannover avec leur Vampyr. Ces deux appareils attestent de la rapidité avec laquelle le vol à voile s'est développé en Allemagne à cette époque. Le Vampyr est considéré comme le premier planeur moderne en raison de sa conception, tant sur le plan aérodynamique que technique.
Le 14 août, le vol de Wilhelm Leusch sur l'aile volante FN-4 Weltensegler se termine tragiquement. La machine très légère (43 kg à vide) s'élance dans un vent de 8 m/s très turbulent et se brise en vol.
Des records de durée et distance sont établis pendant ce concours :
- Le 30 août, sur le Blaue Maus, Wolfgang Klemperer réalise un vol de 13 minutes 3 secondes (le précédent record était la propriété d'Orville Wright depuis 1911) et une distance de 5000 mètres.
- Puis le 5 septembre, A. Martens avec le Vampyr, vole 15 minutes 6 secondes en parcourant 7500 m.
- Enfin le 13 septembre, Harth sur planeur Hart-Messerschmitt S-8 porte le nouveau record de durée à 21 minutes 37 secondes, sur un circuit fermé.

[1] Start in den Wind, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 115 à 132
[2] Storia ed Evoluzione dell'Aliante, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page x

 

1922 - Congrès expérimental de COMBEGRASSE (France)


L'Association Française Aérienne (A.F.A.) a été créée en septembre 1919, dans le but de "coordonner et faciliter les recherches expérimentales dans le domaine du vol sans moteur et de ses applications", sous l'impulsion, entre autre de Georges Houard. Au congrès de l'AFA tenu en mai 1921, le compte-rendu des activités de la Rhön en Allemagne incitèrent les participants à organiser le premier concours de vol sans moteur en France. Les modalités du concours et le lieu furent choisis lors d'un congrès préparatoire en novembre 1921. Il fut décidé que le "Premier Congrès Expérimental d'Aviation sans Moteur" aurait lieu du
6 au 20 août 1922 à Combegrasse, situé à 20 km au sud-ouest de Clermont-Ferrand (Auvergne).
34 machines furent inscrites, et seulement 15 autorisées à participer au concours. Les machines pouvaient être classées en 5 catégories :
- celles à ailes rigides,
- celles à ailes flexibles (selon le principe du Dr Magnan),
- celles avec des surface mobiles (principe de Louis Mouillard),
- celles construites selon le principe du Dr Cousin,
- et les autres, plus ou moins fantaisistes...
Le niveau technique des appareils à ailes rigides était inférieur à celui des planeurs allemands de la mêm époque, et un certain nombre d'entre eux étaient simplement des avions dont le moteur avait été enlevé (comme les Farman ou Potez). Parmi les appareils à ailes souples se trouvaient deux monoplans Dewoitine à ailes épaisses (Dewoitine P-1). Louis Peyret a aussi présenté un planeur tandem (qui sera plus tard appelé Alérion) qui brillera au concours d'Itford-Hill (Angleterre) au mois d'octobre suivant.
Le 18 août Adrien Fétu se tue avec le biplan Bellanger-Denhaut.
Le plus long vol est à l'actif du pilote Douchy, qui, le 19 août, sur le Potez VIII réalise un vol de 9 minutes 2 secondes. Le même Douchy réalisera le 24 août un vol de 5,8 km.
Au cumul des durées, ce sont les Farman Sport et Farman Moustique qui seront premier et second, devant le suisse Chardon.
Le classement des pilotes sera : Douchy, Bossoutrot, Bardot, Coupet.
Le concours au jour le jour.
Les planeurs présentés à Combegrasse.

1922 - 3e concours de la RHÖN (Allemagne)

[2 p 27]
9 au 24 août 1922

53 inscriptions, 45 machines construites et 32 acceptées par la TEKO.
L'Akaflieg de Hannovre vint avec une version modifiée du Vampyr (gauchissement par déformation des extrémités des ailes), celle de Darmstadt avec le Geheimrat et l'Edith, tous deux inspirés par le Vampyr. Le Berliner Flugwissenschaftlichen Vereinigung participa avec l'aile volante Charlotte et les étudiants d'Aachen arrivèrent avec pas moins de 4 machines, dont un biplace canard, le Ente, dessiné par Wolfgang Klemperer.
Ferdinand Schulz avec son FS-3 fut une fois encore refusé par la TEKO. On vit aussi le Harth-Messerschmitt S-10 et le Messerschmitt S-12, tous deux munis d'une aile oscillante selon le principe de Knoller-Betz. Wolf Hirth eut un sérieux accident avec le S-12.
Le 18 août, Arthur Martens tient l'air 1 heure 6 minutes avec le Vampyr, et se pose à 8, 9 km (après être resté 50 minutes au-dessus de son point de départ).
Le lendemain, avec le même planeur, Hentzen vole 2 heures 10 minutes et le 24 août 3 heures 10 minutes, battant aussi le record de distance et d'altitude atteignant 360 mètres au-dessus de son point de départ.

[1] Start in den Wind, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 165 à 176
[2] 1922, le troisième concours de la Rhön,
par Jacques Marceau, Vieilles Plumes n° 12, automne 2001, pages 82.
[3] Storia ed Evoluzione dell'Aliante
, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 27


1922 - Itford Hill (Angleterre)


Dernier concours de l'année 1922, et premier du genre au Royaume-Uni, il s'est déroulé du 16 au 21 octobre 1922 dans les collines d'Itford-Hill, près de Lewes (East Sussex, Angleterre). Il a vu la victoire du français Alexis MANEYROL sur planeur Peyret Tandem, avec un vol de 3 heures 22 minutes, record du monde de durée..
Voir Les machines du concours d'Itford-Hill

 

1923 - BISKRA (Algérie)

25 janvier au 6 février 1923
5 machines participantes

Voir Le concours de Biskra

[1] Biskra, la révélation, par Pierre Vaysse, Vieilles Plumes n° 12, automne 2001, pages 6-12.
[2] Storia ed Evoluzione dell'Aliante, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 39

 


1923 - ROSSITEN (Allemagne)


Mai 1923

[2] Storia ed Evoluzione dell'Aliante, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 39

 

1923 - Meeting expérimental de VAUVILLE (France)


2 au 26 août 1923

Voir Le congrès expérimental de Vauville 1923

[1] Vauville 1923, par Pierre Vaysse et Jacques Marceau, Vieilles Plumes n° 12, automne 2001, pages 13-28
[2] Storia ed Evoluzione dell'Aliante, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 42

 

1923 - 4e concours de la RHÖN (Allemagne)


3 au 31 août 1923

[1] Start in den Wind, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 201 à 220
[1] 1923, le quatrième concours de la Rhön, par Jacques Marceau, Vieilles Plumes n° 12, automne 2001, pages 83. Note
[2] Storia ed Evoluzione dell'Aliante, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 40


1923 - 1. Internationalen Österreichischen Segelflugwoche, Wachberg bei Stockerau (Autriche)


13 au 21 octobre 1923
La levée de l'interdiction de vol sur le territoire autrichien, suite à la première guerre mondiale, est intervenue le 14 septembre 1922, et, immédiatement, l'Aéro-Club d'Autriche a cherché à relancer les activités de vol à voile au niveau national. La première semaine internationale de vol à voile qui s'est déroulée à Waschberg bei Stockerau (Neiderösterreich) [1. Internationalen Österreichischen Segelflugwoche] a été le premier concours autrichien de l'histoire.
Waschberg est situé près de Stockerau, au nord-nord-est de Vienne.

Ont participé à ce concours les appareils autrichiens suivants (liste non exhaustive) :
- Graz VL 2 Kef, qui gagne un prix d'altitude de 7,5 millions de couronnes
[2 p 87]
- Lohner Kress (2 appareils l'un construit par et l'autre par...)
[2 p 92, 113]
- Strommer
[2 p 121]
- Kermer Wien, qui réalise un gain d'altitude de 132 mètres, une distance de 1470 mètres et un temps de 10 minutes 47 secondes [2 p 111]

Outre les compétiteurs autrichiens, il y eut les allemands
- Botsch avec le Edith,
- Les étudiants de l'Akaflieg Berlin avec leur aile volante Charlotte,
- Fritz Stamer avec le Hol's der Teufel.

En raison des mauvaises conditions météo, les vols ne débutèrent que le 17 octobre.
Le vol le plus long dura 48 minutes, la plus grande distance en ligne droite fut de 10 km et le gain maximal d'altitude de 270 mètres.

[1] Storia ed Evoluzione dell'Aliante, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 42
[2] Luftfahrzeugbau in Österreich von den Anfängen bis zur Gegenwart, par Reinhard Keimel, Technisches Museum Wien, Aviatic Verlag 2003, page 114

 

1923 - Premier concours de Théodosie (Crimée, URSS)

1 au 20 novembre 1923
9 machines participantes.

Voir Le premier concours de Théodosie

[1] Encyclopédie des planeurs russes, par Krasylshchikov, Polygon Press, 2005, pages 19-31

 

1924 - Rossiten (Allemagne)


10 au 16 mai 1924

[1] Start in den Wind, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 241à 244 (?)
[2] Storia ed Evoluzione dell'Aliante, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 45
[3] Flight, 26 juin 1924, pages 410-411

 

1924 - 5e concours de la Rhön (Allemagne)


15 au 31 août 1924

[1] Start in den Wind, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 223 à 237
[2] Le cinquième concours de la Rhön, par Jacques Marceau, Vieilles Plumes n° 12, automne 2001, pages 83. Note
[3] Storia ed Evoluzione dell'Aliante, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 47

 

1924 - Asiago (Italie)


1 au 20 octobre 1924

[] Asiago : la nascita del volo a vela in Italia, par Vicenzo Pedrielli
[2] Storia ed Evoluzione dell'Aliante
, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 49

 

1924 - Medlánky (Tchécoslovaquie)


18 octobre - 2 novembre 1924

Huit machines ont participé à ce concours.
Voir Le concours de Medlánky

[1] Plachtění v Medlánkách 1924, site EFG (European ), vidéo du concours, avec présentation des pilotes et de leurs appareils et des séquences sur les vols.


1924 - 2e concours de Théodosie (Crimée, URSS)


automne 1924
47 machines participantes.

[1] Encyclopédie des planeurs russes, par Krasylchikov, Polygon Press, 2005, pages 31-47
[2] Storia ed Evoluzione dell'Aliante, tome II, par Giorgio Zanrosso, Egida 1996, page 59

 
1925 - Concours de Rossiten (Allemagne)

Mai 1925

[1] Flight, 14 mai 1925, pages 287-290

 

1925 - 2e meeting expérimental de VAUVILLE (France)

26 juillet au 9 août 1925

Voir Le meeting de Vauville 1925

[1] Vauville 1925, par Jacques Marceau, Vieilles Plumes n° 12, automne 2001, pages 29-51

 

1925 - 6e concours de la Rhön (Allemagne)

[2 p 61]
30 juillet au 10 août 1925
Une équipe soviétique est venue participer à ce concours.

[1] Start in den Wind, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 251à 261

 

1925 - 3e concours de Théodosie (Crimée, URSS)

[2 p 63]
octobre 1925

 

1926 - 7e concours de la Rhön (Allemagne)

[2 p 65]
25 juillet au 14 août 1926

[1] Start in den Wind, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 263 à 279

 

1927 - 4e concours de Rossiten (Allemagne)

[2 p 68]
mai 1927

[1] Vom Handwing zur Thermik, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 49 à 52

 

1927 - 8e concours de la Rhön (Allemagne)

[2 p 69]
31 juin au 14 août 1927

[1] Vom Handwing zur Thermik, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 52 à 59
[1] 1927, deux français à la Wasserkuppe, par Jacques Marceau, Vieilles Plumes n° 12, automne 2001, pages 83. Note

 

1928 - VAUVILLE (France)

L’Association française aérienne (A.F.A.) a organisé du 12 au 26 juillet 1928, sur son terrain de Vauville, le IVe Meeting International d'Aviation sans Moteur. En effet elle était déjà à l'origine des concours de Combegrasse en 1922, puis de Vauville en 1923 et 1925. Ce concours dont le nombre de participants fut très limité, a été marqué par la présence des meilleurs pilotes allemands, impressionnants avec leurs machines à la pointe des recherches et techniques de l'époque.
Tous les détails sur la page Le IVe congrès de Vauville (1928)

 


1928 - 9e concours de la Rhön (Allemagne)

[2 p 72]
1 au 24 août 1928

[1] Vom Handwing zur Thermik, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 71 à 86
[2] Le neuvième concours de la Rhön, par Jacques Marceau, Vieilles Plumes n° 12, automne 2001, pages 88. Note

 

1929 - 10e concours de la Rhön (Allemagne)

[2 p 77]
18 juin au 1 août 1929

[1] Vom Handwing zur Thermik, par Peter Riedel, Motorbuch Verlag 1977, page 102 à 115

 

 



Page mise à jour le 10/12/2015
Des vieilles toiles aux planeurs modernes � ClaudeL 2003 -